L’OTAN mobilise les politiques contre la Russie

0 87
L’assemblée parlementaire de l’Otan a appelé les alliés à se tenir prêts à répondre à « la menace potentielle » de la Russie contre l’un d’entre eux, à l’issue d’une session de trois jours à Tirana. « Le défi en provenance de la Russie est réel et sérieux », a déclaré l’Américain Michael Turner, président de l’assemblée qui a réuni, en début de semaine, quelque 250 parlementaires des 28 pays membres de l’Alliance.
La déclaration adoptée à l’unanimité déplore « l’usage de la force par la Russie contre ses voisins et les tentatives d’intimidation des alliés » de l’Otan. Dans ces circonstances, l’Otan « n’a pas d’autre choix que de considérer l’éventualité d’une action agressive de la Russie contre un membre de l’Alliance comme une menace potentielle, et d’adopter des réponses adaptées et proportionnées », ajoute la déclaration.
L’Otan a interrompu tous les aspects pratiques de sa coopération avec la Russie à la suite de l’annexion de la Crimée par la Russie, et en raison du soutien de la Russie aux séparatistes dans l’est de l’Ukraine, mais l’Alliance a annoncé qu’elle aurait des discussions avec la Russie avant le sommet de l’Otan prévu les 8 et 9 juillet à Varsovie. Un sommet qui a toutes les chances de consacrer la position hostile de l’Alliance à l’égard de Moscou qui déclare ne plus faire confiance à une organisation qui multiplie les actions hostiles aux confins russes, notamment à travers le déploiement de troupes d’ntervention et autres boucliers anti-missiles.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus