The news is by your side.

L’Unicef évalue le poids de la pollution de l’air : Un enfant sur 7 en pâtit !

0 40
La pollution de l’air affecte très gravement 300 millions d’enfants de par le monde, soit un sur sept, et contribue à la mortalité d’un enfant sur dix âgé de moins de cinq ans, avance l’Unicef dans un rapport publié lundi 31 octobre. « Environ 2 milliards d’enfants vivent dans des zones où les niveaux de pollution dépassent les standards établis par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et 300 millions d’entre eux sont confrontés à un air extrêmement toxique », explique Anthony Lake, le directeur général du Fonds des Nations unies pour l’enfance.
En présentant ce rapport à une semaine de l’ouverture de la conférence sur le climat, la COP22, à Marrakech, du 7 au 18 novembre, l’organisation onusienne insiste sur le risque mortel que fait courir aux plus jeunes la pollution de l’air. Elle représente un fléau, qu’elle s’exerce à l’extérieur, notamment dans les milieux urbains, ou à l’intérieur, en particulier pour les enfants de familles pauvres vivant en zone rurale, dans les pays en développement où le charbon et le bois sont utilisés comme combustibles.
Cet air pollué affecte plus les enfants que les adultes, car ils respirent deux fois plus rapidement et absorbent plus d’air – et donc de particules nocives – rapporté à leur poids, détaillent les auteurs du rapport. Leur système immunitaire est plus faible et leur cerveau est encore en train de se développer. Selon l’Unicef, la capacité pulmonaire des enfants vivant dans des environnements pollués serait réduite de 20 %, soit les mêmes conséquences que dans un foyer où ils subiraient le tabagisme passif.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.