The news is by your side.

L’USFP dans l’opposition : Les socialistes déçus par le RNI ?

0 164

M. Mezouari, ex-député et actuel membre du bureau politique de l’USFP, a annoncé que la formation que dirige Driss Lachgar a pris la décision de renforcer les rangs de l’opposition, précisant qu’un communiqué portant sur cette décision va être publié sous peu.Le bureau politique de l’USFP a annoncé qu’il va organiser une conférence de presse pour expliquer, aujourd’hui, les motivations ayant légitimé cette décision pour le moins inattendue au regard des déclarations faites par les membres de la direction ayant entamé les discussions avec Aziz Akhannouch, leader de la majorité parlementaire désigné par le Roi chef du gouvernement.
En effet, que ce soit D. Lachgar où Habib El Malki, les deux cadors de la formation socialistes avaient soutenu que « la place légitime du parti est au sein de la majorité gouvernementale ». La question qui
se pose dès lors serait de savoir qu’est-ce qui a motivé la décision de la direction de l’USFP. Serait-ce parce une offre inacceptable de la part du chef du gouvernement désigné ?
En tout état de cause, à la lumière de ce retrait, il apparait clair que la majorité devant aller au charbon sera constitué par le trio de tête, RNI, PAM et PI. Quitte à la renforcer par les traditionnelles formations d’appoint.
Au niveau de l’USFP par contre, la volte-face initiée par la direction est de nature à raviver le débat au sein de la famille socialiste qui se déchire depuis quelques années déjà. Le congrès de 2012 qui avait porté D. Lachgar à la tête de l’Union socialiste a laissé ses séquelles… lesquelles conduiraient sans le moindre doute à sceller le sort d’un Premier secrétaire controversé à plus d’un titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.