The news is by your side.

L’USFP perd la ville d’Oujda : Une affaire de transfuges…

0 391

La cour a également annulé l’élection de sept membres du conseil communal, à savoir Malik Azouagh, Maimoun Bouchikh, Yassir Attizini et Hicham Al Fayda. Selon plusieurs sources médiatiques, le tribunal a également refusé une plainte déposée contre un autre membre du même conseil communal nouvellement élu, mais a décidé d’annuler l’élection de Said Rahmouni, Sounia El Allali et Rachid Lamoui (RNI).
Hakim Chemlal, membre élu de la mairie de Nador (PSU), est à l’origine des trois plaintes. Il a estimé que plusieurs membres ont été élus au conseil communal sous les couleurs de plusieurs partis, sans pour autant avoir démissionné de leurs anciennes formations politiques.
S. Azouagh, qui s’est présenté sous les couleurs du Parti de la Rose, était membre du RNI, tandis que M. Azouagh, son cousin, était membre du PAM et son secrétaire provincial. De plus, Y. Attizini, qui s’est présenté sous les couleurs du PPS n’aurait pas démissionné du PAM, alors que S. Rahmouni n’aurait démissionné du Mouvement populaire, sa formation initiale, qu’après le dépôt de la plainte. Selon les mêmes sources, le nouveau maire de Nador compte déjà faire appel de ce jugement.
A rappeler que la scène politique a été marquée, l’été dernier, par un mouvement de transhumance précédant le dépôt de candidature et le début de la campagne électorale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.