L’usine Renault-Nissan de Tanger ronronne à nouveau

Grâce à la mise en place d’un plan sanitaire permettant de redémarrer l’activité tout en assurant la protection du personnel, l’usine Renault Nissan de Tanger est en mode de fonctionnement « quasi-normal » 

0 5 407
L'usine Renault-Nissan de Tanger ronronne à nouveau

Dans une sortie médiatique, le Directeur général du site Renault Nissan Tanger, Jean-François Gal a affirmé ce redémarrage de l’activité a nécessité l’aval des autorités, expliquant qu’une commission interministérielle très exigeante a audité le système et émis des recommandations, ce qui a permis, grâce au soutien des autorités, de redémarrer l’activité dans de bonnes conditions. 

Le DG du site Renault Nissan Tanger a fait savoir que le nombre de bus de transport du personnel a été multiplié par deux pour limiter le nombre de personnes à l’intérieur et un contrôle systématique de la température des personnes qui entrent à l’usine, avec une caméra thermique, a également été mis en place, ce qui permet d’éviter qu’une personne ayant des symptômes accède à l’usine. Par ailleurs, « nous recevons encore le soutien des autorités d’une autre manière, avec des campagnes de tests massifs qui permettent de protéger encore plus nos collaborateurs », a-t-il poursuivi, se disant « heureux » de ce retour « quelque part à la normale » de l’activité de l’usine malgré le contexte particulier.

Le DG  a également assuré que la production a bien démarré et que l’usine arrive à fabriquer les volumes prévus « avec un très bon niveau de qualité », estimant que cela prouve que malgré les contraintes nouvelles du Covid-19, l’usine Renault Nissan est capable, grâce à ses processus très robustes, de redémarrer son activité. 

Pour sa part, le secrétaire général du syndicat du personnel de Renault Nissan Tanger, Mustapha El Hassani, a précisé que les membres du comité de santé et sécurité de l’usine œuvrent non seulement à assurer l’application des mesures préventives au sein de l’usine et à l’extérieur, mais également à sensibiliser le personnel quant à l’importance du plan sanitaire mis en place. En effet, pour M. El Hassani, au-delà de l’élaboration du plan sanitaire, il est impératif de faire en sorte que l’ensemble des personnes travaillant à l’usine s’y conforment, d’où le déploiement d’un certain nombre d’outils de sensibilisation, notamment l’organisation de séances pour visionner nombre de vidéos dans ce sens, outre la communication continue sur le sujet.
Pour rappel,  le redémarrage progressif de l’usine de Tanger, à partir du 27 avril, a été conditionné par la visite de la commission interministérielle ainsi que des autorités locales. L’usine de son côté procède à la désinfection de la totalité des infrastructures une ou plusieurs fois par jour, notamment les bâtiments, les espaces bureaux, les vestiaires, les accès aux usines, ainsi que les espaces communs et les bus de transport du personnel.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus