The news is by your side.

Lutte acharnée des prisonniers palestiniens : Le Hamas tire la sonnette d’alarme

0 129

Au moins deux des prisonniers grévistes seraient dans un état grave. Parmi les prisonniers ayant pris part à ce mouvement figure Zakaria Zoubeidi, l’un des six détenus qui s’est échappé de la prison ultra-sécurisée de Gilboa le mois dernier, avant d’être rattrapé par les forces d’occupation israéliennes. Certains protestent contre leur détention administrative, alors que d’autres s’insurgent contre les mesures répressives décidées à l’encontre des détenus après l’opération d’évasion de Gilboa.
L’état de santé de l’un des détenus, Muqdad Qawasmeh était jugé grave dimanche. Des membres de sa famille ont déclaré aux médias palestiniens qu’il souffrait de douleurs aiguës et perdait fréquemment connaissance alors qu’il a entamé sa grève de la faim il y a 82 jours. Sa mère a indiqué que Miqdad, originaire de la ville d’AlKhalil Hébron dans le sud de la Cisjordanie occupée, « refuse toute sorte de nourriture, et a cessé de manger du sel et du sucre et ne boit que de l’eau ». Elle a affirmé que son fils est détenu administrativement « injustement et sans inculpation », ajoutant qu’« il sacrifie actuellement sa vie en échange de sa liberté ». Elle a souligné que Qawasmeh refusait de suspendre sa grève malgré la décision d’un tribunal israélien de « geler » sa détention administrative. « Le gel de la détention administrative ne signifie pas que Muqdad est libre, et il doit y rester et n’est pas autorisé à partir », a fait savoir sa mère.
Ismaïl Haniyeh, chef du Hamas, a appelé Muqdad Qawasmeh samedi, lui assurant que la question des prisonniers palestiniens était toujours la priorité du Hamas et des factions de la résistance palestinienne.
Le prisonnier, Qawasmeh, est détenu administrativement depuis janvier dernier. Il a été arrêté à plusieurs reprises et a passé un total de quatre ans dans les geôles de l’occupation depuis 2015, selon le Club des prisonniers.
Par ailleurs, les détenus des prisons de l’occupation israéliennes se sont également révoltés, dimanche, pour protester contre les mesures répressives, en refusant notamment de respecter les directives des geôliers, ont rapporté les médias israéliens.
Ils ont prévenu qu’ils intensifieraient les mesures de protestation dans les jours à venir.
L’agence de presse palestinienne Wafa a rapporté la semaine dernière qu’une délégation du Hamas en Égypte a averti que la situation pourrait « exploser » en raison de ce qu’elle a appelé « les violations et crimes israéliens continus » à Al-Qods et contre les prisonniers. Le nombre des Palestiniens détenus administrativement est d’environ 520 personnes, sur environ 4 850 prisonniers dans les geôles de l’occupation, selon le Club des prisonniers palestiniens.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.