The news is by your side.

M. Aoun préside un Conseil des ministres : L’équipe Mikati incitée au travail

145

Au cours de cette réunion, M. Aoun, a mis l’accent sur la situation économique et sociale détériorée, 13 mois après la démission du gouvernement Diab. «Ce quatrième gouvernement de mon mandat présidentiel a été formé 13 mois après la démission du cabinet Diab. Durant cette période, les conditions économiques, financières, monétaires et sociales se sont détériorées, et les conditions de vie des citoyens ont baissé à des niveaux sans précédent », a dit M. Aoun.
« Nous sommes confrontés à des responsabilités nationales et historiques majeures pour activer le rôle de l’Etat et de ses institutions et restaurer la confiance en elles. Nous ne devons pas perdre de temps car nous n’avons plus le luxe de l’atermoiement. Des solutions urgentes sont nécessaires en vue de lancer un atelier de travail rapide pour mettre le Liban sur la voie du sauvetage et de l’essor », a-t-il ajouté tout en rappelant que «le gouvernement devrait travailler comme une équipe homogène et coopérative dans le but de mettre en œuvre un programme de sauvetage. Nous sommes confrontés à de grands défis, je vous conseille alors de parler moins et de travailler plus ».
Le président Aoun a ensuite appelé le comité ministériel à faire inclure à la déclaration ministérielle, en plus des constantes nationales, le plan de sauvetage approuvé par le précédent gouvernement, ainsi que les réformes requises par l’initiative française, la tenue des élections législatives au temps prévu, la poursuite des enquêtes relatives à la double explosion du port de Beyrouth et l’accélération du plan anti-corruption.
« J’espère que le comité ministériel veillera également à ce que la déclaration ministérielle achève les négociations avec le Fonds monétaire international, suive la mise en œuvre de la carte d’approvisionnement, élabore un plan de restructuration du secteur bancaire, travaille sur le retour des déplacés syriens et achève le plan de l’électricité », a conclu le chef de l’Etat.
N. Mikati a promis que son gouvernement travaillera pour tous, même pour les partis qui ne lui accorderont pas leur confiance au parlement. « Nous nous attèlerons à la résolution de la question des (pénuries de) carburants et de médicaments pour arrêter l’humiliation » des Libanais, a-t-il promis.
Le gouvernement a formé un comité chargé de rédiger la déclaration ministérielle, qui sera ensuite présentée au Parlement lors de la séance de vote de confiance au nouveau gouvernement, a indiqué l’agence nationale de l’information (ANI).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :