The news is by your side.

Maduro critique, en creux, la démocratie US

18
« Si les élections étaient libres aux USA, c’est le prétendant à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine Bernie Sanders qui l’emporterait. Tel est le verdict du Président vénézuélien Maduro. Le sénateur du Vermont de 74 ans, rival d’Hillary Clinton pour la présidentielle américaine, n’est mathématiquement plus en position de décrocher l’investiture démocrate. Mais il continue à faire activement campagne, attirant un public enthousiaste auquel il doit d’avoir remporté de nombreuses primaires. Selon le président du Venezuela, Bernie Sanders a démontré que la société américaine « souhaite le changement », ce qui renforce ses aspirations. Bernie Sanders, qui attire un électorat jeune et indépendant qu’Hillary Clinton espère séduire d’ici à l’élection de novembre, a averti dimanche qu’elle n’aurait pas le soutien de ses supporteurs si elle ne choisissait pas un colistier marqué à gauche.
En jouant aux imprécateurs, Nicolas Maduro ne fait que « rendre la politesse » à l’administration américaine qui s’acharne contre le système post-Chavez qu’elle considère éminemment dictatorial et liberticide. Une telle saillie réussira-t-elle pour autant à influer sur le vote des « latinos » que les candidats en lice cherchent à appâter ? Tout est possible…
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :