The news is by your side.

Manœuvres sino-russes en mer du Japon : Un destroyer US a été forcé à changer de cap

0 305

« Aujourd’hui, ce 15 octobre à 17h00 (heure locale), le destroyer Chafee de l’United States Navy (DDG 90), qui participe à des exercices depuis plusieurs jours dans les eaux de la mer du Japon, s’est approché des eaux territoriales de la Fédération de Russie et a entrepris une tentative de violer les frontières nationales », a fait savoir le ministère russe de la Défense.
Le grand bâtiment Amiral Tribouts de la Flotte du Pacifique a averti le navire US de l’inacceptabilité de telles démarches tout en soulignant l’interdiction de se trouver dans cette zone fermée à la navigation en raison des tirs d’artillerie qui se tiennent dans le cadre des manœuvres russo-chinoises « Interaction maritime 2021 ».
Après avoir reçu l’avertissement, le destroyer Chafee n’a pas changé de cap pour quitter la zone interdite. « Il a hissé les drapeaux signalant le fait qu’un hélicoptère est sur le point de décoller du pont, ce qui indique l’impossibilité de changer de cap et de vitesse, et a tenté de violer les frontières nationales de la Fédération de Russie dans le golfe de Pierre-le-Grand », poursuit la Défense russe.
En conformité avec les règles internationales de navigation, l’Amiral Tribouts s’est engagé pour expulser le navire étranger hors des eaux territoriales russes. « En constatant la disposition de l’équipage du navire russe à empêcher la violation des frontières nationales, le destroyer Chafee a changé de cap et a fait demi-tour à 17h50, alors que la distance entre les deux bâtiments était de moins de 60 mètres », a ajouté l’institution.
Une vidéo de l’incident a été relayée par la Défense russe. Les images montrent le navire américain en train de s’éloigner de celui depuis lequel il a été filmé.
Auparavant, les militaires russes avaient déjà procédé à des tirs de semonce en direction du destroyer britannique HMS Defender qui avait violé les frontières russes en mer Noire, au sud de la Crimée, le 23 juin. Le Kremlin a promis une réaction « dure » en cas de répétition.
Les exercices russo-chinois se déroulent du 14 au 17 octobre en mer du Japon. Les équipages des navires des deux pays testeront des manœuvres tactiques conjointes et des exercices antimines, effectueront des tirs d’artillerie contre des cibles maritimes, et feront de la recherche et du blocage de sous-marin d’un ennemi conventionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.