Maroc/ Croissance : Une accélération prévue en 2017

0
Selon le dernier communiqué du FMI, la croissance économique du Maroc en 2016 serait estimée entre 1,5% et 2%, résultat d’une mauvaise campagne céréalière et de la faiblesse de l’activité non-agricole. Dans ce sillage, le Fonds Monétaire International souligne que le déficit du solde courant serait de l’ordre de 2,9% du PIB en 2016, traduisant la hausse des importations des produits alimentaires et des biens d’équipements conjuguée à la baisse des prix du phosphate. Dans ces conditions, les réserves internationales devraient atteindre 6,8 mois d’importations, tenant compte des flux des investissements étrangers. Pour l’année 2017, le FMI se montre davantage optimiste et prévoit une accélération de la croissance pour le Maroc à 4,4% qui devrait se stabiliser à 4,5% à moyen terme, grâce à une reprise des activités agricoles, une amélioration de la valeur ajoutée non agricole et à la poursuite des réformes structurelles entamées par le Royaume. Une tendance confirmée par BMI Research, filiale de l’agence de notation Fitch Group pour qui le PIB devrait s’accélérer l’année prochaine pour atteindre 4,3% grâce à la bonne évolution des deux secteurs agricole et primaire. En effet, selon BMI Research, la récolte de 2017 devrait être supérieure à celle de 2016 et enregistrer une augmentation de 12% alors que la croissance hors secteur primaire devrait progresser lors des prochains trimestres grâce notamment à la stratégie gouvernementale encourageant la filière manufacturière.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus