Le Maroc renoue avec la grève générale

0 72
Il n’aura pas fallu longtemps pour que le vase déborde ! Les principales centrales syndicales (UMT, CDT, UGTM, FDT et SneSup) annoncent une grève générale pour le 31 mai dans la Fonction publique. Une démonstration de force qui intervient pour protester contre la décision du gouvernement de réunir la commission des finances au sein de la deuxième Chambre pour faire voter le projet de réforme des retraites.
La colère des syndicats est attisée en sus par la panne du dialogue social, dans lequel devait être discutée la quetion des retraites, et promet donc d’autres rebondissements. Surtout que l’Exécutif ne semble pas décidé à répondre favorablements aux revendications des syndicats jugées « budgétivores ».
Les syndicats considèrent que le gouvernement se désengage de ses obligations et entend court-circuiter les partenaires sociaux pour faire valider un projet de réforme de la CMR des plus controversés. L’été sera, à coup sûr, des plus chauds pour Abdelilah Benkirane qui rappelle à qui veut l’entendre qu’il est là « pour réformer » quel que soit le coût politique et social que cela induirait.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus