Maroc Telecom améliore ses performances

0
Le premier semestre 2016 s’est conclu pour le Groupe Maroc Telecom par la réalisation d’un chiffre d’affaires consolidé de 17 593 M Dhs en progression de 6,1% par rapport à la même période de l’année passée (+3,8% à base comparable), principalement tiré par les activités à l’international dont les revenus ont crû de 17,1% (IAM a pu réaliser 44% de ses revenus à l’international). Au Maroc, le chiffre d’affaires a poursuivi sa croissance entamée depuis le début de l’année pour atteindre 10 615 M Dhs (+1,7% vs. S1 2015) intégrant une hausse de 4,1% des revenus fixe et internet qui compensent la baisse de 3,1% des revenus mobile comparativement au premier semestre de l’année 2015. Le parc de l’opérateur historique enregistre quant à lui une hausse de 4,4% à plus de 53 millions de clients malgré la poursuite du processus d’identification des clients dans tous les pays. Sur le plan opérationnel, l’EBITDA de Maroc Telecom s’apprécie légèrement de 1,3% par rapport au S1 2015 pour atteindre 8 525 M Dhs faisant suite à une baisse de 1,9% au Maroc (expliquée par les charges d’interconnexion entre les opérateurs et les coûts opérationnels) compensée par la hausse de 6,1% au niveau des activités internationales sur la même période. En dépit de l’impact dilutif de l’intégration de nouvelles filiales africaines, la marge d’EBITDA reste à un niveau élevé de 48,5% (baisse de 2,3 points par rapport au S1 2015). De son côté, le résultat opérationnel consolidé réalise un bond de 4,7% à 5 603 M Dhs profitant de la hausse de l’EBITDA ainsi que la réalisation d’une plus-value de cession de 297 M Dhs sur un bien immobilier à l’international. Intégrant ce qui précède, le RNPG de Maroc Telecom ressort à 2 918 M Dhs, soit une progression de 3,2% par rapport au S1 2015, profitant principalement de la croissance du résultat des activités à l’international qui bénéficient notamment de la plus-value de cession réalisée sur le bien immobilier. Les investissements réalisés au Maroc se sont élevés à 1 552 M Dhs essentiellement orientés vers le réseau 4G et fibre optique, tandis que ceux réalisés en Afrique ont atteint 2 223 M Dhs (dont 888 M Dhs en licences). Enfin, la dette nette de la société augmente de 4,3% par rapport au 1er semestre 2015 à 15 776 M Dhs. En dépit de cette augmentation, la solvabilité de MAROC TELECOM ne se trouve pas affectée avec un ratio de dette nette / EBE qui reste inchangé à 0,9, un ratio très faible par rapport aux benchmarks internationaux.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus