Les Marocains ? Endettés jusqu’au cou !

0
Bank Al Maghrib vient de mettre en avant l’énorme poids des dettes des ménages. Selon l’établissement dirigé par Abdellatif Jouahri, celles-ci n’ont cessé de fluctuer pour atteindre, à fin 2015, la somme de 297 milliards de dirhams.
La Banque centrale vient de rendre publics les résultats de sa 11ème enquête annuelle portant sur la dette bancaire des ménages sous forme de crédits à l’habitat et à la consommation qu’elle a l’habitude d’effectuer auprès des banques et des sociétés de crédit à la consommation. Il en ressort que l’encours de la dette bancaire des ménages s’est élevé à 297 milliards de dirhams à fin décembre 2015, marquant ainsi une hausse de 5,1% contre 4,8% en 2014.
BAM explique que la première cause de l’accroissement de l’endettement des ménages est la hausse des prix de l’immobilier et l’acharnement des Marocains à s’endetter de plus en plus pour devenir propriétaires d’un logement. Dans le détail, il précise que cette évolution est la résultante de la hausse incessante des crédits à l’habitat et à la consommation.
Sur un plan plus large, BAM précise que la dette des ménages représente près de 36% des concours des établissements de crédit, contre 35% une année auparavant. Par rapport au PIB (produit intérieur brut), cet encours s’est situé à 30%, en retrait d’un point par rapport au niveau de 2014.
Par ailleurs, il est à noter que cette enquête a couvert au titre de son édition 2015 un échantillon de 9 banques et 11 sociétés de crédit à la consommation gagnant ainsi en crédibilité puisqu’elle a cumulé des parts de marché de 99% sur les deux segments de crédit concernés. Ne lui échappe encore que le crédit informel qui, au-delà des usuriers (dont les taux atteignent des cimes insoupçonnables), prend aussi la forme de « la tournante » entre groupes d’individus (avec zéro intérêt)…

 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus