The news is by your side.

Mauvaise passe pour la presse écrite : La descente aux enfers se poursuit

11
La presse marocaine a de nouveau vu ses ventes chuter durant la dernière saison. Selon l’Office de justification de la diffusion, organisme de comptage des ventes des périodiques, les ventes kiosque de journaux et magazines ont de baissé en 2015… La baisse est générale et concerne toutes catégories confondues. S’agissant des quotidiens arabophones, connus pour être les plus lus, le quotidien Al Akhbar qui a devancé Al Massae à la première place a passé de 64.324 exemplaires vendus par jour en 2014 à 54.862 en 2015. Son suiveur Al Massae, qui a perdu la place de leader occupée depuis sa création en 2006, a du oublier les chiffres de 120.000 exemplaires et n’a pu écoulé que 47.453 par jour en 2015 contre 74.547 en 2014. Fidèle à sa troisème place Assabah a vendu en moyenne 38.062 en 2015 contre 44.812 en 2014. Pour ce qui est d’Akhbar Alyoum, il a distribué quotidiennement 17.665 exemplaires l’année dernière contre 19.582 un an auparavant. Al Ahdath qui occupe la dernière place des majors de la presse quotidienne arabophone « indépendante » a vu ses ventes baisser de 9.785 exemplaires en 2014 à 8.733 en 2015. S’agissant de la presse partisane, la donne se complique encore plus. Le premier quotidien arabophone reste Al Ittihad Al Ichtiraki, voix de l’USFP avec un volume de ventes ne dépassant pas les 5.494 exemplaires en 2015 contre 6.028 en 2014. Suivi par Al Alam du parti de l’Istiqlal avec 3.250 exemplaires par jour en 2015 contre 3.386 en 2014. Quant à Attajdid du PJD, ses chiffres expliquent sa reconversion d’un quotidien à un hebdomadaire. En 2015 il a été sur une moyenne de 1.808 contre 2.406 en 2014.
Pour ce qui est de la presse francophone, la tendance est la même. Premier comme d’habitude, l’Economiste a vu ses ventes baisser de 17.397exemplaires par jour en 2015 à seulement 16.607 en 2015. Vient ensuite le Matin du Sahara avec 13.749 en 2015 contre 15.042 en 2014.
Concernant les hebdomadaires, la Vie éco a connu une légère baisse en passant de 12.629 en 2014 à 12.030 exemplaires en 2015. Quant à TelQuel, il se maintient à difficulté en passant de 10.736 à 10.146 sur la même période. Contrairement à ceuxi-ci, AL Ayyam n’a pas pu se maintenir. Ses ventes ont chuté de 8.361 à seulement 6.751.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :