The news is by your side.

Médias et pandémie : Le plaidoyer de L. Akharbach

0 92

Latifa Akharbach qui intervenait mardi, à la 21e assemblée plénière du Réseau des instances de régulation méditerranéennes (RIRM), organisée en mode hybride par l’Agence pour les médias électroniques de la Croatie, a aussi présenté quelques effets de la crise sanitaire sur les pratiques journalistiques, sur l’offre de contenu des opérateurs de radio et de télévision, lors de sa participation.
La présidente de la HACA a souligné que «les médias audiovisuels, notamment ceux régulés, se sont impliqués dans leur mission avec une vigilance renouvelée en matière de fiabilité et de proximité de l’information». Intervenant dans le panel consacré à l’impact de la crise de la Covid-19 sur les médias, la responsable a également relevé que cette crise avait mis en avant la prévalence des fausses informations, des infox et des théories complotistes dans les contenus web. «Les pratiques médiatiques développées par le public pendant la crise de la Covid-19 ont attiré l’attention générale sur la question de défiance envers les nouveaux médias et sur l’apport alternatif des médias classiques en matière de vérification et de fiabilité de l’information», a-t-elle souligné.
L’impératif d’adaptation de l’offre des médias aux nouvelles habitudes de consommation des contenus induites par le contexte de la pandémie a été un des enseignements principaux de cette période, selon L.Akharbach. Dans ce sens, elle a indiqué que«le développement et la résilience des radios et télévisions classiques ne peuvent se faire qu’au prix d’un double effort : l’accélération de leur transition numérique et le renforcement et le renouvellement de leur relation avec leur publics notamment les jeunes».
Les travaux de l’assemblée plénière du RIRM ont permis aussi une réflexion sur la question du traitement médiatique de la migration et du racisme. Ainsi, l’expérience de la HACA en matière de veille, de sensibilisation et de promotion à un traitement médiatique de la question migratoire fondé sur les valeurs démocratiques et les principes des droits humains a été présentée par Latifa Tayah, directrice du département études et développement au sein de l’instance.
Cette rencontre a drainé la participation de représentants des instances-membres du RIRM, de la Commission européenne, du Groupe des régulateurs européens des médias audiovisuels (ERGA) et de l’Union européenne de radio-télévision (UER).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.