The news is by your side.

Microsoft/Afrique : Des initiatives pour soutenir 10.000 startups lancées

0 416

Lancé il y a quelques semaines par Microsoft, le Founders Hub sera désormais accessible à de nombreuses startups africaines via l’ATO, indique Microsoft dans un communiqué, notant que le Founders Hub est un centre en libre-service qui fournit aux startups une très large palette de ressources, notamment d’accès à des formations spécifiques, ainsi que de nombreux outils tels que Microsoft Azure et GitHub, et de l’assistance aux entreprises.
En parallèle, Microsoft signera de nouveaux partenariats avec des incubateurs d’entreprises présents à travers toute l’Afrique, et parmi lesquels Grindstone, Greenhouse, FlapMax et Seedstars, fait savoir le communiqué. Ces derniers, poursuit la même source, permettront à de nombreuses startups d’accéder à de nouveaux marchés, mais aussi à des compétences techniques de pointe et à de nouvelles sources de financement, ajoutant que ces partenariats permettront aussi aux startups africaines d’accéder à des opportunités commerciales en collaboration avec Microsoft, ainsi qu’à de nouvelles technologies, grâce au soutien des équipes d’ingénierie et de produits de Microsoft.
Afin de permettre à ces startups de se développer encore plus rapidement, Microsoft vient de conclure plusieurs alliances industrielles ainsi que de nombreux partenariats avec des investisseurs en capital-risque capables de fournir jusqu’à 500 millions de dollars de financement potentiel. Ce financement proviendra d’un réseau d’investisseurs en capital-risque, qui consacreront une partie de leur soutien financier aux startups africaines du réseau Microsoft. Microsoft vient déjà d’établir plusieurs partenariats avec des investisseurs clés en capital-risque, parmi lesquels la Banque Misr, Global Venture Capital et Get Funded Africa.
La multinationale a même exprimé son intention de développer de manière exponentielle ce réseau d’investisseurs en capital-risque au cours des cinq prochaines années, et ce dans le but d’augmenter les financements qu’elle octroie aux startups, mais aussi de permettre à ces dernières de passer à l’échelle supérieure et de stimuler davantage la croissance économique de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.