Minurso: entente graduelle

0
A 15 jours de l’expiration du délai fixé par la résolution 2285 au sujet du retour de la composante civile et politique de la Minurso, dont 73 membres avaient été expulsés en mars dernier, le Maroc et l’ONU sont arrivés à un accord.
Stéphane Dujarric, porte-parole du secrétariat général des Nations Unies cité par l’agence espagnole EFE, a annoncé qu’ « à la suite des discussions constructives entre l’ONU et le Maroc, il a été décidé de restaurer toutes les fonctionnalités de la MINURSO par un processus graduel ». Il a ajouté que « l’ONU a conclu un accord avec le Maroc pour restaurer la « fonctionnalité complète » de sa mission au Sahara occidental (MINURSO), un processus qui commencera avec le retour dans les prochains jours d’un premier groupe de 25 employés civils ».
Le flou est alimenté par la terminologie usitée en pareille circonstance puisque le « processus graduel » pourrait signifier que les autres membres expulsés, une cinquantaine, reviendront au Maroc dans les prochaines semaines ou prochains mois, soit avec un effectif réduit, ou jamais. Le briefing prévu le 26 juillet prochain au Conseil de Sécurité de l’ONU, lors duquel Ben Ki-moon présentera le résultat des tractations, apportera son lot d’éclairages. En attendant, rien n’indique que le Maroc accepterait le retour de l’effectif global.
Force est de rappeler que l’évolution du dossier est en partie lié à l’intermédiation française à New York. Et qu’en mars dernier, le ministère des Affaires étrangères marocain avait publié un communiqué affirmant avec fermeté que « le Gouvernement du Royaume du Maroc à décidé les mesures immédiates suivantes, à savoir “une réduction significative, dans les jours qui viennent, d’une grande partie de la composante civile et plus particulièrement le segment politique de la MINURSO, l’annulation de la contribution volontaire qu’accorde le Maroc au fonctionnement de la MINURSO et l’examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les Opérations de Maintien de la Paix ». Entre-temps, les contingenst marocains ont été maintenus et les négociations sur le retour de la mission civile avaient repris…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus