The news is by your side.

Missiles US déployés en Europe : « Un grand danger et une menace », estime V. Poutine

ANCFCC-Large-1100×280-1
0 258

Alors que Washington brandit le projet de déploiement de ses missiles en Europe, V. Poutine a constaté que c’était une menace pour la Russie lors d’une réunion, la première d’une série, avec des responsables du ministère de la Défense et de l’industrie militaire. « Il existe des projets bien connus des États-Unis de déployer des missiles de moyenne portée en Europe, ce qui représente un grand danger et une menace pour nous », a alerté le maitre du Kremlin.
La Russie constate que certains pays cherchent à rompre l’équilibre stratégique, a-t-il indiqué. « Nous ne savons que trop bien que certains de nos collègues étrangers n’abandonnent pas leurs tentatives de briser la parité. Notamment en déployant des éléments de défense antimissile globale à proximité de nos frontières. Il est impossible de ne pas remarquer ces menaces à la sécurité de la Russie et nous y réagirons de manière adéquate », a encore souligné V. Poutine.
Sergueï Lavrov avait lui aussi précédemment exprimé son inquiétude au sujet de l’intention déclarée par Washington d’installer des missiles en Europe et dans la région Asie-Pacifique. Il avait également qualifié de regrettable et « triste » le fait que les États-Unis et l’Occident n’acceptent pas la proposition de Moscou de proclamer un moratoire sur le déploiement de missiles à courte et moyenne portée en Europe.
Lors de la série de réunions sur le développement et l’équipement des forces armées du pays tenue avec les responsables du ministère de la Défense et des grandes entreprises de l’industrie militaire, V. Poutine a été particulièrement exigeant. La première rencontre, consacrée à la consolidation des forces aérospatiales et à la modernisation des forces navales, a permis au maitre du Kremlin d’expliquer ses attentes. En ce qui concerne le premier dossier, « les rythmes actuels de réarmement des troupes de défense antiaérienne et antimissile permettront, à l’horizon 2027, de porter la part des armes et équipements modernes à au moins 80% », a-t-il fait remarquer. Pour la Marine, bien que ce soit « évident », V. Poutine a tenu à souligner que les nouveaux bâtiments devaient être construits uniquement sur la base de technologies et matériaux innovants. « Le niveau d’équipement en armes sophistiquées doit dépasser 70% d’ici à 2027 », a-t-il noté.
Il a rappelé dans ce contexte que les bâtiments des forces navales russes réalisaient régulièrement des traversées, s’entraînaient au combat et montraient le pavillon russe dans les régions importantes pour la Russie, alors qu’au début des années 2000, de telles manifestations étaient épisodiques, voire isolées.

ANCFCC-Large-1100×280-1
ANCFCC-Large-1100×280-1
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.