Moncef Marzouki ciblé: Terreur en Tunisie

A l’heure où les opérations anti-terroristes prennent de l’ampleur en Tunisie, l’ex-président Moncef Marzouki a été informé d’un projet d’assassinat le visant, apprend-on auprès du ministère de l’Intérieur. L’entourage de l’ancien chef de l’État qui a confirmé un tel projet a réclamé une meilleure protection.
Adnène Mancer, son ex-directeur de campagne, a indiqué que « depuis deux ou trois semaines » la protection de Moncef Marzouki ne relevait plus de la sécurité présidentielle mais du service de protection des personnalités, qui dépend du ministère de l’Intérieur. « Quand la protection du Dr Marzouki a été diminuée, alors peut-être les terroristes ont-ils pensé à passer à l’acte », a-t-il déploré. « Si ces menaces sont mises en application, le but serait de provoquer le chaos dans le pays », a-t-il ajouté. La responsabilité du Président Beji Caid Essebssi est ainsi engagée dans tout scénario criminel…
En effet, la Tunisie est prise en tenaille par les djihadistes qui officient aussi bien à la frontière avec l’Algérie, dans les monts Chaambi, qu’à la frontière avec la Libye, pays en proie au chaos depuis la chute du régime de Kadhafi. L’armée, au même titre que les services de sécurité, sont sur les dents. Car non seulement les opérations de ratissage s’avèrent des plus meurtrières à la frontière avec l’Algérie, mais parce que la crise ouverte en Libye représente une menace réelle pour la stabilité de la Tunisie, pays qui passe par une période de turbulences. Turbulences politiques avec la tension qui sévit au sein de Nidaa Tounes, parti sorti majoritaire des dernières élections qui risque de perdre de son poids. Au profit des islamistes d’Ennahda, aux aguets. Mais aussi des turbulences économiques avec une contraction de l’activité économique qui n’est pas sans incidences sociales. Et, enfin, turbulences sur le plan religieux, la mise au pas de quelques mosquées qui distillent un discours appelant à la haine et au djihad. Ce qui rebooste la capacité de mobilisation d’Ennahda qui vole au secours des islamistes qu’il entend mettre sous sa coupe.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus