The news is by your side.

« Moutons idiots » et contrefaçon

14

B. Sansal n’a pas la langue dans la poche. Il ne décille pas lorsqu’il évoque sa prophétie. « On ne sait pas trop ce qui est réellement, durablement et supérieurement dangereux: est-ce l’islamisme qui sombre dans la folie et qui finira par s’autodétruire et détruire le monde ? Est-ce l’islam qui s’appauvrit et éclate comme une banquise fragilisée dont les masses erratiques vont se fracasser l’une contre l’autre ? Est-ce le mode d’organisation abominablement stérile des sociétés arabo-musulmanes, tout à la fois patriarcales, féodales, tribales, claniques, hypercentralisées, constamment en porte à faux avec le temps, la modernité et l’Autre ? Le fait est que l’islamisme (sous toutes ses formes : modérée, salafiste, wahhabite, djihadiste) et l’islam dans sa version identitaire se propagent énergiquement dans le monde et partout se créent de solides bastions, autarciques et bien défendus, dans les pays musulmans comme au cœur de l’Occident le plus matérialiste et même dans les pays les mieux ancrés dans leurs traditions. Une culture nouvelle se développe ainsi qu’une nouvelle langue. La dictature a besoin d’une langue magique pour transformer les hommes en moutons idiots»
« La religion n’a jamais servi qu’à  subjuguer les peuples et les mettre au service du roi, représentant autoproclamé de Dieu sur terre et protecteur de l’Église. Dès lors qu’on lui retire cette fonction, elle s’effondre et Dieu libéré devient un sujet relevant de la science et de la philosophie. En Europe, la laïcité n’a pas fait que séparer l’État et l’Église, elle a signé la fin de l’Église. En terres d’islam, il s’est produit l’inverse : la mosquée a détrôné l’État, balayé les rois et pris tout le pouvoir. Demain, elle chassera Allah et réalisera cette chose impossible, elle sera Allah. Selon la croyance islamique, l’islam est la perfection des religions et en cela il est l’avenir du monde. C’est peut-être vrai, mais force est de constater qu’au cours du temps l’islam n’a pas reçu les soins nécessaires pour le garder dans sa perfection initiale. Il a été fracturé, dénaturé, dévoyé, abâtardi, et en premier par ceux-là, califes, commandeurs, sultans, docteurs de la foi et lettrés divers, qui avaient le devoir de le protéger. De triche en trafic sur sa teneur et son aloi, ils en ont fait des choses abominables: l’islam religion d’État, l’islamisme, le wahhabisme, le salafisme. C’est cela qu’il faut expliquer aux jeunes qui s’adonnent à l’islam. Ce qu’on leur enseigne s’appelle « islam », mais, avant de signer l’engagement, il faut bien vérifier qu’il ne s’agit pas d’une vulgaire contrefaçon ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :