Moyens de paiement: BAM casse le monopole des banques

0
Bank al Maghrib vient de publier au Bulletin Officiel (du 02/03/2017) deux nouvelles circulaires contenant les nouvelles règles applicables en matière d’activités de paiement. En effet, la principale nouveauté de la première porte sur la réduction à 10 MDH du capital minimum nécessaire pour exercer l’activité de paiements contre 30 MDH auparavant. La circulaire vient ainsi libéraliser les services de paiement en décrétant que les cartes de paiements ne devront plus obligatoirement être adossées à des comptes bancaires mais à des comptes de paiement. Cette décision, qui devrait favoriser le processus d’inclusion financière, intervient suite à une enquête menée conjointement par la Banque Mondiale et BAM en 2014 et qui révélait que quelques 13 millions de personnes actives étaient exclues du système bancaire. Les nouvelles cartes devraient permettre à des personnes physiques (dans la limite de 3 cartes par CIN et d’un montant de crédit maximum de 80 000 Dhs par carte) de transférer ou recevoir de l’argent à travers les Guichets Automatiques Bancaires, une application mobile ou bien un compte en ligne, afin d’effectuer toutes sortes de paiements tels que les impôts, les factures de téléphone, voir des achats via les TPE classiques. L’utilisation de ces cartes ne devrait pas être limitée aux personnes physiques, mais leur utilisation pourrait s’étendre à des institutionnels sous condition de justification par des documents (Ex. Distribuer les cartes aux salariés comme moyen de virement de salaires). Notons que jusqu’à présent, seule NAPS, filiale de M2M GROUP, se positionne sur cette activité, ayant anticipé la publication des circulaires de BAM. Elle devrait déployer son offre de services à partir du mois d’avril prochain. Rappelons que la société vise à horizon 2020 une part de 25% dans le parc national de cartes de paiement et d’élargir son réseau de terminaux de paiement à 60 000 unités, soit une part de marché de 50%.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus