Najia Mehadji crée « La Vague » à l’Atelier 21: Des couleurs en flux et reflux perpétuels…

0 58
Najia Mehadji crée « La Vague » à l’Atelier 21: Des couleurs en flux et reflux perpétuels…

Les œuvres de la plasticienne Najia Mehadji sont exposées depuis mardi 25 septembre et jusqu’au 27 octobre à  la Galerie L’Atelier 21 à Casablanca.  Cette artiste maroco-française de renommée mondiale, a choisi d’exhiber ses œuvres sous la thématique « La vague ». ses oeuvres colorées, vivantes et récurrentes reproduisent le ressac. Un mouvement perpétuel qui exhale la vie et résume le parcours d’une plasticienne à l’œuvre depuis 40 ans. Du vague à l’âme ?

Najia Mehadji qui a été formée à l’Ecole des Beaux Arts de Paris et de l’université Paris 1, où elle a soutenu en 1973 son diplôme sur Paul Cézanne. A 23 ans, sa démarche picturale allait se distinguer par un savant mélange où le contemporain le dispute à la tradition.

Les thèmes de « Chute », de « gnawa soul », de « Transe »  ne sont-ils pas l’expression de cette vie qui avance par vagues, toujours ondulantes et fort régénératrices ?

Parisienne de naissance, elle est demeurée arrimée à son pays d’origine, le Maroc et notamment Fès, son sanctuaire familial. Le choix de s’installer et d’installer son atelier de travail à Essaouira n’est pas non plus fortuit. L’appel du grand large bercé par les Alizés explique pareil choix. Qui ne succombe pas aux charmes de Mogador ?

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus