Nasser Bourita rappelle à la Ligue arabe la position du Maroc dans le conflit libyen 

Le Conseil de la Ligue des Etats arabes, au niveau des ministres des affaires étrangères, a tenu mardi une réunion d’urgence par visioconférence, sur les derniers développements en Libye, à la lumière notamment  de l’intervention militaire turque.

0 5 496
Nasser Bourita rappelle à la Ligue arabe la position du Maroc dans le conflit libyen 

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, a appelé à cette occasion à la création d’une équipe arabe restreinte chargée de définir une vision stratégique pour une action arabe collective, à même de contribuer au règlement de la situation en Libye.

N. Bourita a, de même, souligné la nécessité d’initier un dialogue avec toutes les parties prenantes en Libye, pour les écouter et rapprocher leurs points de vue.

Ces deux propositions émanent d’interrogations au sujet d’une vision stratégique commune au sein de la Ligue arabe à même d’ouvrir la voie pour contribuer effectivement au règlement de la crise en Libye, ainsi que de sa capacité de s’imposer en tant que groupement régional qui a un impact sur la prise de décision concernant la question de la Libye, a-t-il ajouté. Et de s’interroger s’il est possible d’outrepasser l’accord de Skhirat sans alternative qui sera au moins accepté aux niveaux libyen et international, notant que certaines dispositions de cet accord devront être actualisées.

Le ministre a, en outre, passé en revue l’approche du Maroc au sujet du conflit en Libye basée sur la préservation de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale des libyens ainsi que le rejet de toute vision de division.

Il a souligné également l’engagement du Maroc avec les pays arabes pour la défense de leur intégrité territoriale et de leur souveraineté nationale, tout en soulignant le rejet par le Royaume de toute intervention étrangère en Libye et de toute ingérence non arabe dans la région arabe.

Le Maroc salue tous les efforts et initiatives déployés pour rapprocher les points de vue des libyens afin d’aboutir à un règlement de la crise qui sévit depuis neuf ans,a-t-il conclu.

De son côté,  Ahmed Aboul Gheit, secrétaire général de la Ligue arabe, a mis en garde quant au caractère dangereux de la situation actuelle, estimant que la situation pourrait prendre une tournure plus dangereuse.

L’état actuel des choses, a-t-il dit, requiert un engagement et une volonté sincère de tous les membres de la Ligue arabe afin de permettre à l’organisation panarabe de jouer pleinement le rôle qui lui sied et de préserver ce pays des interventions et des visées étrangères. Le but étant de sortir la Libye de cette impasse et de parvenir à une solution à laquelle aspire tout le peuple libyen.

La réunion d’aujourd’hui intervient dans un contexte où la Libye traverse un tournant dangereux qui risque de disloquer ce pays arabe, a ajouté Aboul Gheit, notant que le peuple libyen subit depuis des années les effets négatifs des interventions étrangères sur ses terres.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus