Normalisation avec Israël: Le MUR dans les pas d’Al Adl wal Ihssane

Le MUR sort de son mutisme en appelant à «mettre un terme» et à «revoir» les initiatives de rapprochement entre Rabat et Tel-Aviv. En brisant ainsi le carcan du silence dans lequel il semblait enserré depuis que son bras politique,  le PJD  pilotant toujours le gouvernement, a avalisé au nom de la Realpolitk l’accord tripartite liant désormais les USA, le Maroc et Israël. Le MUR tente ainsi de revenir sur la scène de la contestation de l’accord avec Israël, suivant en cela la Jemaa d’Al Adl wal Ihssane. 

0
Normalisation avec Israël: Le MUR dans les pas d’Al Adl wal Ihssane

A l’issue de la réunion de son conseil exécutif, le bras idéologique du  PJD dirigé par Abderrahim Chikhi a mis en garde contre «les dangers» de la normalisation avec Israël qui pèsent sur «le tissu national et l’impact négatif qu’elle aura sur l’unité et la stabilité de la patrie». Le MUR qui semblait dans l’expectative depuis que le PJD a cédé aux sirènes de la normalisation, ce qui lui a valu une ondée de critiques de la part des diverses formations islamistes qui s’agitent sur l’échiquier arabo-musulman, est revenu aux fondamentaux. En dénonçant la «précipitation de membres du gouvernement et d’acteurs médiatiques, culturels et sportifs à nouer des contacts avec leurs homologues israéliens» après la signature de la Déclaration conjointe entre le Maroc, les Etats-Unis et Israël, le 22 décembre. 

Dans son communiqué, le MUR a dénoncé les «restrictions et l’interdiction» des actions des opposants à la normalisation. Le 12 décembre, l’organisation islamiste a condamné l’annonce de la reprise des relations avec Israël, par le cabinet royal deux jours auparavant. Le MUR avait appelé le «peuple marocain et toutes les forces vives de la société à se rassembler et unir leurs efforts afin de faire face à la menace d’infiltration sioniste et s’opposer à toute forme de normalisation».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus