Nourreddine Iraki, président-délégué du MAS: « Le Comité Provisoire a échoué dans sa mission »

Les mois se suivent et se ressemblent sans que les trois comités provisoires qui s’y sont succédé ne parviennent à faire sortir la Fédération Royale Marocaine de Basket-ball du cercle vicieux dans laquelle elle s’enfonce encore. Les bourdes et l’incompétence de l’actuel président du Comité Provisoire qui fait cavalier seul et est de mèche avec ceux qui sont poursuivis en justice et qui doivent être sanctionnés ont compliqué la situation. ‘’Perspectives‘’ ouvre le débat pour la troisième fois avec les acteurs du Basketball. Au commencement, Nourreddine Iraki, président-délégué du MAS Basketball livre son opinion sur la crise du Basketball national. Une crise structurelle que le président du Comité Provisoire de la FRMBB la prend à l’envers et sans application des textes en vigueur.

0
Nourreddine Iraki, président-délégué du MAS: « Le Comité Provisoire a échoué dans sa mission…"

Où en-est le Basketball national après  la désignation de trois Comités Provisoires sans  réformes ni assainissement de la situation sur tous les plans?

Nourreddine Iraki: la situation du Basketball national est chaotique dans tous les sens du terme. Nous avions eu un grand espoir lors de l’intervention du Ministre Talbi Alami pour la nomination du Premier comité provisoire. Cet espoir de voir les vraies réformes et une structuration profonde de la FRMBB se sont hélas évaporés au fil du temps.

Trois comités provisoires se sont succédés à la tête de cette fédération durant plus de 18 mois et le résultat final est très médiocre. Nous sommes toujours devant une situation très ambiguë où règne le flou total et aucune réforme ni plan de redressement de la situation n’ont été mis en place.

Vous êtes l’un des dirigeants qui appuieraient l’actuel président du Comité Provisoire, un président très controversé et fustigé à maintes reprises par d’autres dirigeants. La démission de la moitié des membres du Comité Provisoire en dit long sur ce président du Comité Provisoire avec qui vous avez des affinités pour ne parler  de complicité ?

Nourreddine Iraki: Mon rôle de président d’un grand club historique est de rapprocher les différents points de vue afin de sortir de cette crise. Par conséquent, j’ai toujours eu un rapport cordial et respectueux avec les différents comités provisoires qui se sont succédé lors des 18 mois. Je n’ai jamais interféré dans leurs travail, mais j’ai toujours été à leur disposition à chaque fois qu’ils avaient besoin de mon avis à titre consultatif. 

Avec M.Hajhouj j’ai eu plus de contact par le fait que durant son mandat j’ai montré mon intérêt de me présenter aux prochaines élections présidentielles à  l’instar des autres candidats.

En effet, je lui ai toujours fait part de mes critiques envers son travail que nous devrons tous admettre la difficulté de sa tâche, surtout qu’il hérite d’un début de travail fait par M. El Akkari principalement qui lui a laissé un héritage très controversé à savoir les statuts adoptés lors de l’assemblée extraordinaire du mois de Février dernier.

Ces statuts contiennent un certain nombre d’inconsistances  et aussi de contradictions qui plombent les statuts. La refonte concerne aussi des règlements généraux qui n’ont pas été adoptés.

J’ai compris selon la méthode de travail de M. Kamel Hajhouj que le ministère lui a tracé un seul objectif qui n’est autre que la tenue de l’assemblée générale élective le plutôt possible.

Or, la situation très complexe dans laquelle se trouve le Basketball national nécessite un sacré travail de fond avant la tenue de cette assemblée élective, qui sans réformes préalables plongera le Basketball dans une crise encore plus aiguë que celle actuelle.

Mes recommandations à Monsieur Hajhouj ont toujours été dans le sens de commencer  tout d’abord par nous préparer des statuts et des règlements généraux en concertation avec les principaux acteurs de la famille du Basket.

Comme j’ai toujours essayé de réduire les divergences entre lui et l’opposition, en organisant des différentes réunions dans ce sens.

Malheureusement, nous nous retrouvons encore aujourd’hui au point mort, malgré tous les efforts que j’ai fournis. Moi avec plusieurs dirigeants candidats ou pas, nous sommes en divergence et pas en opposition. 

La passivité du ministère à mon humble avis  est derrière le blocage actuel. 

Celui-ci aurait dû prendre un certain nombre de décisions importantes pour résoudre définitivement le problème du Basketball national.

Malheureusement, aucune décision n’a été prise dans ce sens. La seule décision prise aurait été celle de démarrer les championnats comme une fuite vers l’avant. 

Comment pourrons-nous envisager des championnats sans commissions, sans soutien aux clubs, sans règlements généraux, et sans résoudre les principales causes de ce marasme.

Notre fédération est à l’heure actuelle sans eau ni électricité. Les employés n’ont toujours pas reçu leurs salaires. 

Qu’en est-il du sort des dettes principalement des arbitres qui dépasse les 6 MDH, des affaires en justice qui se comptent par dizaine contre la fédération et le comité directeur.

Le Comité Provisoire a beau ester en justice l’ex-président mais évite jusqu’à présent de prendre les sanctions d’ordre disciplinaire. Des dirigeants fautifs qui porté un grand préjudice au service public du basket qui gardent leur éligibilité malgré des fautes graves. Il est question d’éthique et de corrélation de la responsabilité avec la reddition des comptes. Vous en conviendrez.Non?

Nourreddine Iraki: Le deuxième comité provisoire dirigé par M.Abderrazzak Elakari a porté plainte contre le président sortant de la FRMBB pour malversations financières et dilapidation de deniers publics. Ce sont là des accusations très graves de la part du ministère des sports qui est le bailleur de fonds principal de la FRMBB.

Donc, comment pourrons-nous envisager après ces accusations, la réticence du ministère au président sortant de se représenter encore pour éventuellement devenir de nouveau président de cette fédération ? 

Il y a là une vraie question, à laquelle devra nous répondre Monsieur le Ministre.

Que faire pour sortir de l’impasse ?

Nourreddine Iraki :  Depuis plus de quatre mois, j’ai présenté aussi bien à M.Lhajhouj qu’à Monsieur le Ministre à travers une lettre, la feuille de route pour sortir de cette impasse.

Celle-ci se résume en l’organisation d’une assemblée extraordinaire afin de présenter des nouveaux statuts suivie d’une  assemblée générale élective puis le démarrage des championnats. Mais en s’appuyant sur des décisions préalables du ministère. Je conclue que ce comité provisoire a échoué dans sa mission à l’image des deux premiers comités provisoires.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus