Un nouveau gouvernement pour l’Espagne : Le PSOE joue aux facilitateurs…

0 77
Le Parti socialiste d’Espagne a décidé, dimanche dernier, de laisser le conservateur Mariano Rajoy former un nouveau gouvernement. Cette décision met un terme à la paralysie politique en évitant le recours à de nouvelles élections, les troisièmes en un an. Réuni à Madrid, les délégués du comité fédéral du PSOE ont décidé à une large majorité de 139 contre 96 de s’abstenir lors du vote de confiance pour permettre à MarinoRajoy, au pouvoir depuis fin 2011, de former le prochain gouvernement, minoritaire cette fois, a annoncé le parti.
Bouleversé, fracturé par l’émergence de Podemos, le part anti-austérité, le PSOE évite en prenant cette décision aux Espagnols de retourner aux urnes pour la troisième fois en un an. Un scrutin risqué pour le PSOE qui redoutait une nouvelle déroute. « La répétition des élections serait nuisible aux intérêts de l’Espagne et des Espagnols », dit la résolution qui l’a emporté. Elle pourrait aussi nuire aux socialistes « qui feraient figure de principaux responsables d’un blocage dont personne ne veut ».

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus