Perspective MED
Actualité à la une

Obscurantisme ambiant : Les laïcs occupent la scène…

La montée de l’obscurantisme religieux au Maroc, notamment à l’occasion du mois de Ramadan, a poussé des citoyens à réagir en manifestant publiquement leur colère.
Le « Mouvement progressiste pour une société libre et une patrie pour tous » a mobilisé nombre de citoyens représentant plusieurs associations et organismes de la société civile le 25 juin dernier, devant le siège du parlement à Rabat, pour dénoncer les tares de l’obscurantisme ambiant.
Le porte-parole de ce nouveau Mouvement, Abderrahim Idoussalah, a tenu un discours fort éloquent sur les libertés individuelles et la laïcité pour justifier l’appel de son mouvement à abolir l’article 222 du code pénal.
Il a rappelé que depuis le début du mois de Ramadan, dans plusieurs villes du Maroc, des citoyens marocains ont été dénoncés et arrêtés au nom de la loi pour avoir contrevenu à l’article 222 du code pénal qui interdit à « tout individu notoirement connu pour son appartenance à l’Islam de rompre ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le ramadan ». Il est passible de un à six mois d’emprisonnement et d’une amende.
[fvplayer src= »https://youtu.be/Ht7b30r8RLk » width= »720″ height= »800″]

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More