On affame les Palestiniens !

L’Autorité palestinienne (AP) relève une baisse soudaine du financement des pays arabes aux Palestiniens, laquelle pourrait être notamment liée, selon elle, aux récents accords de normalisation conclus entre les États du Golfe et Israël, a rapporté le média The New Arab, cité par les médias israéliens.

0
L’Autorité palestinienne (AP) relève une baisse soudaine du financement des pays arabes aux Palestiniens

Selon cette source et les données du service du ministère palestinien des Finances, Ramallah n’a reçu aucune aide des pays arabes depuis mars, tandis que le total des revenus de l’AP a chuté d’environ 70% cette année.

L’aide provenant des pays arabes a diminué de 85% au cours des sept premiers mois de l’année passant de 267 millions de dollars (229 millions d’euros) en 2019 à 38 millions de dollars (32.5 millions d’euros) en 2020.  En ce qui concerne l’aide étrangère, l’Autorité palestinienne a constaté une diminution de 50% au cours de la même période, le montant des subventions passant de 500 millions de dollars (429 millions d’euros) en 2019 à 255 millions de dollars (219 millions d’euros) en 2020.

 Riyad Al-Maliki, ministre palestinien des Affaires étrangères,  a précisé que « la plupart des pays n’ont pas respecté les décisions prises lors des sommets arabes, de fournir un filet de sécurité financière de 100 millions de dollars à la Palestine face aux sanctions américaines et israéliennes ».

Le président américain Donald Trump aurait déclaré au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qu’il avait « demandé aux riches pays arabes de ne pas payer les Palestiniens », toujours selon The New Arab.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus