Opération « mains propres » au Brésil : Le juge Zavascki trouve la mort dans un crash

0
Le juge brésilien de la Cour suprême qui a joué un rôle central dans l’enquête sur le vaste scandale de corruption Petrobras est mort jeudi dans le crash d’un avion privé. Des responsables de l’enquête ont aussitôt exprimé leur perplexité et réclamé une investigation sur les causes de l’accident.
L’appareil s’est abîmé en mer près de Paraty pour une raison indéterminée. Selon les médias brésiliens citant les pompiers sur place, trois des quatre passagers sont décédés. L’appareil d’une capacité de huit places avait décollé de la région de Sao Paulo en début d’après-midi. Une forte pluie s’abattait dans la région, selon des témoins cités par la presse locale.
Le juge Zavascki en charge du volet politique du scandale de corruption Petrobras, qui a ébranlé toute la classe politique brésilienne et éclaboussé les plus puissants groupes de construction du pays, agissant en cartel pour truquer les appels d’offres du géant étatique pétrolier.
Ces derniers jours, il travaillait activement, dans le plus grand secret, à la validation des accords de collaboration avec la justice contre remises de peine, conclus entre les enquêteurs et 77 dirigeants et cadres supérieurs d’Odebrecht, le premier groupe de BTP du Brésil, qui se trouve au cœur de ce scandale.
Les révélations viseraient au moins 130 hommes politiques de tous bords. Parmi les politiciens visés figurent des personnalitéq de premier plan, dont le président Michel Temer. Le juge Zavascki devait valider ces accords courant février, une perspective qui semait la panique dans les cercles du pouvoir à Brasilia.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus