Partenariat Public-Privé: Le dessalement de Chtouka distingué à Dubaï

0 15
Partenariat Public-Privé: Le dessalement de Chtouka distingué à Dubaï

Le projet de construction de l’usine de dessalement d’eau de mer de Chtouka a remporté le prix du Best Public-Private Partnership (meilleur Partenariat Public-Privé) lors de la conférence internationale tenue par l’Association internationale de dessalement (IDA) du 20 au 24 octobre à Dubaï.

La station de dessalement mutualisée, qui sera opérationnelle à horizon 2020, sera la plus grande dans le monde en matière de capacité mutualisée des besoins en eau d’irrigation et en eau potable. Sa capacité de production à terme sera de 400.000m3 par jour.

Dans ce projet de collaboration, structurant pour l’économie nationale, qui se matérialise par la mobilisation d’environ 4 Mrds Dh, les équipes de CDG Capital ont joué un rôle clé tout au long du processus de structuration, de développement et de suivi du projet.
En effet, dès la publication de l’appel d’offres international par l’ONEE, CDG Capital Infrastructures a participé, en tant que conseiller du fonds d’investissement en infrastructures InfraMaroc, à la structuration du projet.

CDG Capital Infrastructures et l’opérateur industriel Abengoa ont travaillé ensemble, à la réponse à l’appel d’offres et au développement du projet, ce qui impliquait notamment la mise en place d’une allocation des risques appropriée, permettant d’orienter l’investissement privé vers le financement d’infrastructures jusqu’alors portés par l’Etat. Pendant cette phase de structuration du projet, et pendant les phases de négociation et de mise en œuvre qui s’en sont suivies, CDG Capital Infrastructures coordonnée entre les investisseurs institutionnels actionnaires d’InfraMaroc, et les différentes parties prenantes au projet (client, co-investisseur, constructeur, exploitant, …).
Aussi, lors du closing financier intervenu en 2018, CDG Capital a participé auprès de BMCE Bank, de la BCP (Banque Centrale Populaire) et du CIH (Crédit Immobilier et Hôtelier) au consortium de banques marocaines qui a apporté la dette nécessaire au bouclage du financement du projet.

Aujourd’hui, la station de dessalement est en construction et devrait être opérationnelle dans les délais impartis.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus