The news is by your side.

Parution d’un nouvel ouvrage d’Asma Lamrabet : « Croyantes et féministes, un autre regard sur les religions »

36
Après « Le Coran et les femmes : une lecture de libération » en 2007, « Femmes. L’Islam. Occident: chemins vers l’universel » en 2011, et « Femmes et hommes dans le Coran : quelle égalité » en 2012, Asma Lamrabet vient de sortir un nouvel ouvrage intitulé « Croyantes et féministes, un autre regard sur les religions » aux éditions « La Croisée des chemins ». D’après l’éditeur, ce livre de 124 pages (moyen format) est un petit manuel de résistance et une réappropriation du savoir religieux par une femme musulmane, en même temps qu’une critique d’un féminisme occidental hégémonique par une francophone d’un pays anciennement colonisé.
A. Lamrabet qui a, en tant que Directrice du Centre des études féminines en Islam au sein de la Rabita Mohammadia des oulémas, révolutionné une institution si traditionaliste et orthodoxe, continue d’effectuer un travail de réinterprétation des textes sacrés sur la question des droits des femmes. Ainsi, pour questionner les rapports qu’entretiennent mouvements féministes et religions, elle a continué à piocher dans les sciences sociales.
Défiant tous ceux qui s’accordent pour faire du corps de la femme un terrain de lutte et tentent de le contrôler tout en la privant de la parole, « prétendus modernistes comme conservateurs », l’écrivaine marocaine pose les jalons pour une troisième voie, qui « concilie foi et émancipation », relève la même source.
Médecin biologiste, A. Lamrabet est l’une des figures du féminisme islamique. En 2008, l’auteur de « Aicha, épouse du prophète ou l’islam au féminin » est devenue présidente et membre du conseil d’administration du Groupe international d’étude et de réflexion sur les femmes en Islam (GIERFI). Elle dirige actuellement le Centre d’Etudes et de Recherches sur la question des Femmes dans l’Islam (CERFI) au sein de la Rabita Mohammadia des oulémas à Rabat. Ce dernier s’est investi dans une approche réformiste et féministe dans le but de déconstruire la lecture traditionaliste et patriarcale qui a été faite sur la question des femmes à travers l’histoire de l’Islam afin de retrouver dans le discours spirituel les valeurs d’égalité des sexes, de dignité et de justice sociale.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :