The news is by your side.

Pénurie de médicaments « sensibles »: La Santé sans veille ?

0 297

La semaine dernière, plusieurs ONG ont tiré la sonnette d’alarme sur une pénurie touchant ces médicaments «vitaux» pour les patients, en appelant à une intervention urgente des autorités sanitaires pour assurer son importation auprès des fournisseurs internationaux.

Une question écrite a même été adressée par les élus du Parti de la justice et du développement (PJD/Opposition) à la tutelle et dans laquelle ils ont rappelé que le médicament coûte 5 000 dirhams la dose, en s’interrogeant sur les raisons ayant empêché de constituer un stock nécessaire et les mesures urgentes qui ont été prises. Les élus ont confirmé que ce médicament est introuvable sur le marché marocain, ce qui expose notamment des enfants à de graves complications, pouvant entraîner la mort s’ils ne reçoivent pas le médicament à temps.

Dans sa réaction, le ministre de la Santé a révélé qu’un comité technique chargé de gérer cette crise a été constituée dans le but d’aborder tous les scénarios possibles pour faire face à cette pénurie et d’ouvrir des négociations et des consultations immédiates et urgentes avec les distributeurs au niveau international. Le responsable a noté que dès avoir pris connaissance de la crise, ce comité technique a été formé, avec la directrice du médicament et de la pharmacie, Bouchra Maddah, la directrice par intérim du Centre national de transfusion sanguine, Laila El Amraoui et le professeur Ahmed Azizi Bousafiha, président de l’association Hajar.

La tutelle s’est également engagée, d’après des médias, à fournir des quantités suffisantes pour la consommation et stockage, afin de répondre aux besoins des patients atteints d’immunodéficience primaire dans toutes les régions du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.