Perspective MED
Actualité à la une

Percée des arsenaux russes: Londres désarçonné

 

Le Royaume-Uni ne peut pas suivre les avancées militaires russes, avertit le chef de l’armée britannique qui plaide pour une hausse du financement du secteur de la défense. L’intervention de Nick carter, chef d’état-major, a été ébruitée par le Telegraph qui assure que le responsable britannique regrette la baisse du financement des développements militaires et estime qu’il est grand temps de «répondre à ces menaces».

La modernisation «agressive» des forces russes par Vladimir Poutine signifie que le Kremlin dispose déjà de capacités de combat que le Royaume-Uni aurait du mal à égaler, selon lui.

Une menace sérieuse émane, d’après le militaire, des missiles de croisière russes qui ont été utilisés avec succès en Syrie. [Il s’agit sans doute des missiles Kaliber.] Londres ne peut pas s’en protéger, estime N. Carter. Le quotidien ajoute que d’autres militaires britanniques de haut rang sont préoccupés par la domination russe dans le domaine de l‘artillerie, de la guerre électronique et des technologies informatiques.

En se basant sur un rapport en sa possession, le Times note que la puissance des armements russes, lance-missiles et systèmes de défense aérienne compris, est supérieure à celle des systèmes similaires britanniques. 

Selon le journal, le document en question a été rédigé en mars dernier sous la direction du commandant en chef des forces armées britanniques Nick Carter. Les journalistes affirment que le rapport est fondé sur l’expérience des exercices militaires en Ukraine.  « Dans l’hypothèse peu probable d’une confrontation directe entre l’Otan et la Russie, force est de reconnaître qu’à l’heure actuelle la Russie dispose d’une supériorité considérable sur les forces armées du Royaume-Uni », constate le document cité par le Telegraph. 

Le rapport fait état de la vulnérabilité des moyens de transport britanniques d’un coût total de 3,5 milliards de livres face aux tirs de missiles et d’obus russes.  « Etant donné que certaines de nos capacités militaires haut de gamme ont été érodées depuis 2003, nous devons trouver les moyens de mener les combats d’une manière plus intelligente sur le plan tactique, tout en reconnaissant que nos adversaires disposent d’armes supérieures aux nôtres », indique le média. 

Les auteurs du rapport donnent une série de recommandations aux autorités britanniques. Selon les experts, les militaires doivent être mieux renseignés sur les tactiques de manipulation en ligne par l’intermédiaire de Facebook et de Twitter et renoncer à l’emploi d’appareils électroniques pendant les exercices. 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More