Plantes aromatiques: Un créneau porteur

0 42

La  filière de plantes aromatiques et médicinales connait depuis quelques années un développement exponentiel dans plusieurs régions, grâce  à une forte demande sur le marché international. En effet les exportations de plantes aromatiques et médicinales (PAM) ont rapporté près de 550 MDH, durant la campagne 2013-2014, selon le Haut-Commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification (HCEFLCD). Dans ce sens le Maroc est classé actuellement, 12ème exportateur mondial des plantes aromatiques et médicinales avec une recette annuelle à l’export de près de 25 millions de dollars pour les plantes cultivées et 37 millions pour les plantes sauvages.  Plus de la moitié de ces exportations concernent le secteur alimentaire (caroubier, épices, arômes, safran…), 35% sont destinées à la parfumerie et à la cosmétique, alors que 5% sont absorbés par l’industrie pharmaceutique à des fins médicales. Le Maroc offre une gamme variée de bioclimats permettant l’installation d’une flore riche à endémisme marqué, avec plus de 4.200 essences endémiques dont 600 espèces de PAM, la production nationale de PAM est constituée à hauteur de 90% de plantes spontanées et 10% de plantes cultivées. Côté perspectives, la filière s’annonce prometteuse et fort rémunératrice pour les petits agriculteurs et les coopératives, surtout ceux qui se sont spécialisés dans la transformation des PAM au lieu de les exporter à l’état brut.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus