Plus de 50% de la population durement impactés par le Covid-19

Les femmes et les filles, au Maroc et ailleurs, sont durement impactées par la crise du Covid-19, comme le soulignent les auteurs du rapport du Policy Center for the New South (PCNS) intitulé « L’autonomisation économique des femmes au temps de la Covid-19 et d’ailleurs : comprendre pour agir ».

0 5 676
Plus de 50% de la population durement impactés par le Covid-19

« Cette catégorie de la société marocaine, et mondiale, subit de manière disproportionnée les répercussions de la crise de la Covid-19, sur plus d’un aspect de la vie en société », ont ainsi souligné Aomar Ibourk, Tayeb Ghazi et Karim El Aynaoui, respectivement Senior Fellow, économiste et président du Policy Center for the New South (PCNS) et auteurs du rapport publié dans le cadre des « Research papers » du PCNS, intitulé « L’autonomisation économique des femmes au temps de la Covid-19 et d’ailleurs : comprendre pour agir ». 

Ces experts observent que les retombées de la crise de la Covid-19 se manifestent à plusieurs niveaux, dont l’emploi et les revenus, la santé et l’éducation, faisant remarquer que Marocaines sont « surreprésentées »dans les métiers constituant la première ligne de défense contre la Covid-19. « Elles représentent, en effet, 57% du personnel médical, 66% du personnel paramédical et 64% des fonctionnaires du secteur social », ont-ils fait savoir, signalant qu’elles jouent, alors, un rôle « disproportionné » dans la réponse à la maladie. Évoquant le travail dans les secteurs très touchés par la crise, les auteurs du rapport relèvent que les femmes sont « considérablement »présentes dans ces secteurs, « y compris l’industrie qui compte pour un dixième des emplois féminins, le commerce qui totalise environ 5% des emplois féminins, et 1/10 des emplois des femmes diplômées, ainsi que la restauration et hôtellerie dont 20% des effectifs sont de sexe féminin ». 

Outre le travail en danger, la perte des emplois, les risques de tomber dans la pauvreté ou la vulnérabilité, les experts du PCNS notent qu’ « une grande partie des femmes assument, de manière disproportionnée, les tâches domestiques, y compris les soins et le suivi de la scolarisation des enfants ». 

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus