Pour l’Exécutif, la réforme de l’enseignement avance

Le Gouvernement accorde une grande importance à la réforme du système de l’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique, dont les chantiers ouverts avancent à pas sûrs, a affirmé, vendredi à Rabat, le Chef du Gouvernement, Saad Eddiine El Othmani.

0
Pour l’Exécutif, la réforme de l’enseignement avance

Un communiqué du département du chef du gouvernement indique que la 3ème réunion de la Commission nationale du suivi et de l’accompagnement de la réforme du système de l’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique a été consacrée à l’évaluation de l’état d’avancement des travaux de la mise en œuvre des chantiers de réforme lancés en vertu de la loi-cadre 51-17, à leur suivi ainsi qu’à l’exploration de leurs perspectives.

A cette occasion, S.E. El Othmani a souligné que cette réunion intervient au cours de la dernière année de la gestion gouvernementale qui a donné une importance particulière à la réforme du système de l’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique. Il a ajouté, dans ce sens, que cette année est consacrée au parachèvement des chantiers ouverts et à la présentation du bilan du gouvernement, en particulier dans les domaines relatifs à la généralisation de la scolarisation au niveau de l’enseignement primaire et à la lutte contre l’abandon scolaire, au renforcement du système de l’appui social lié au secteur de l’éducation et de la formation, à la mise en œuvre de la grande stratégie de la Formation professionnelle (Cités des métiers et des compétences), ainsi qu’à l’élaboration de la Carte universitaire nationale et le soutien de la recherche scientifique dans les domaines prioritaires pour le développement national.

Dans ce sillage, le chef du Gouvernement a affirmé que ces chantiers “avancent généralement à pas sûrs et comptent des réalisations positives”, notamment au niveau de la généralisation de la scolarisation primaire, de la lutte contre la déperdition scolaire et du système de l’appui social, mettant en avant le lancement d’autres chantiers structurés à la lumière d’une feuille de route claire et d’un tableau de bord intégré. Il a fait savoir que le point a été mis, durant les deux précédentes rencontres sur la nécessité d’accélérer dans l’élaboration de ce tableau de bord, ajoutant que “nous disposons aujourd’hui d’un projet préliminaire en vue de l’examiner, de l’enrichir et de l’adopter”.

La réunion d’aujourd’hui se tient dans un contexte qui nécessite l’intensification des efforts et la mobilisation de toutes les compétences à même de mettre en œuvre les dispositions de la loi-cadre 51-17 relative à la réforme du système de l’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique, indiquant, à cet égard, que cette loi est entrée en vigueur pour la deuxième année. “Ceci nécessite une accélération du rythme des chantiers de réforme, en particulier l’élaboration de textes légaux et réglementaires, dont les travaux doivent être achevés dans un délai de trois ans, conformément à la loi-cadre”, a-t-il poursuivi.

Ainsi, le patron de l’Exécutif a mis avant l’impératif d’accélérer les chantiers stratégiques prioritaires prévus par la loi, à leur tête l’élaboration des textes législatifs prioritaires, et la création de comités de gouvernance, notamment le Comité permanent des programmes et curricula, et le Conseil national de la Recherche scientifique, en plus de la préparation des projets stipulés par la loi-cadre. En revanche, il a indiqué que l’année scolaire en cours est “exceptionnelle à tous les égards”, se félicitant de la mobilisation de toutes les composantes du Gouvernement afin de prendre les mesures nécessaires à la poursuite des études, en l’occurrence les ressources humaines, financières, technologiques et logistiques.

Il a, également, salué la conjugaison des efforts des secteurs gouvernementaux en relation avec le système de l’éducation, à leur tête, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et ses différents cadres pédagogiques et administratifs, le ministère de la Santé, le ministère des Finances, le ministère de l’Intérieur, les collectivités territoriales et les institutions partenaires de la société civile.

S.E.  El Othmani a, ainsi, appelé à davantage de mobilisation et de coordination pour réussir les étapes prochaines et mener à son terme l’année scolaire, de formation et universitaire. Il n’a pas manqué de saluer les efforts inlassables, du corps de l’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique ainsi que tous les secteurs gouvernementaux et divers partenaires sociaux et économiques et organisations de la société civile partenaires, pour leur bonne implication dans ce projet national de réforme, sous la conduite sage de SM le Roi..

La commission nationale chargée du suivi et de l’accompagnement de la réforme du système d’Education, de la Formation et de la Recherche scientifique a été créée conformément à l’article 57 de la loi-cadre 17-51. Ses travaux ont commencé avec la première réunion le 25 décembre 2019. Une deuxième réunion a été tenue le 17 juillet passé au cours de laquelle les orientations ont été tracées.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus