The news is by your side.

Présence US dans le Golfe : Mise en garde de Téhéran

0 119

Le commandant de la marine iranienne a annoncé que ses forces « saisirons tous les drones-marins » notant qu’ils constituent « une menace pour la navigation maritime et les pétroliers ».

Le commandant de la marine iranienne a rappelé avoir auparavant « saisi un certain nombre de ces drones-marins », avant de les libérer car les USA avaient « promis de les retirer de la région ». Dès lors, aujourd’hui, « si les USA prennent l’initiative de les rendre opérationnels à nouveau, nous les saisirons, car ils mettent en danger la navigation et sont considérés comme une source de menace pour les navires de commerce et les pétroliers », a-t-il fait valoir.

Pour l’amiral iranien, « l’ennemi a tenté de faire du nord de l’océan Indien et du canal de Suez une zone de sécurité », notant que « la partie iranienne a pris l’initiative d’établir un centre de sécurité dans la région de Chabahar, au sud-est de l’Iran, pour assurer la sécurité maritime afin que les États membres de l’Association des pays riverains de l’océan Indien et d’autres pays puissent jouir de la sécurité ».

Le commandant des forces navales de l’armée iranienne a annoncé le rattachement des hélicoptères d’attaque et des drones à longue portée à la flotte de l’armée, soulignant que la force navale « couvre une distance de pas moins de 2 000 km ».

La mise en garde iranienne se veut aussi claire que ferme. « Tous les navires commerciaux iraniens sont accompagnés par la marine », a spécifié le patron de la marine tout en soulignant les progrès réalisés par son pays dans divers domaines scientifiques et industriels, notamment la production de divers types de navires, d’équipements aériens et d’armes stratégiques.

Côté américain, le général Michael Korella, commandant du Commandement central US, a déclaré qu’une force liée aux systèmes sans pilote dans le Golfe déploiera plus de 100 drones-maritimes dans les eaux de la région stratégique l’année prochaine. « A cette époque l’année prochaine, la Force 59 déploiera une flotte de plus de 100 drones-maritimes au-dessus et au-dessous de la mer », a déclaré le commandant américain lors de la conférence Manama Dialogue à Bahreïn.

En plus des drones-marins, les États-Unis « construisent un programme expérimental au Moyen-Orient pour vaincre les drones-maritimes avec leurs partenaires ». Il a poursuivi qu’« avec les progrès de la technologie des drones, le développement de drones par nos ennemis pourrait être la plus grande menace technologique pour la sécurité régionale ».

La Force 59 a été lancée en septembre 2021 à Bahreïn, au siège de la cinquième flotte US, dans le but d’intégrer des systèmes sans pilote et l’intelligence artificielle dans les opérations au Moyen-Orient après une série d’attaques de drones contre des navires imputés à l’Iran.

Cela survient après qu’Israël et les États-Unis ont accusé l’Iran d’une attaque de drone contre un pétrolier exploité par une société appartenant à un homme d’affaires israélien chargé de carburant au large du Sultanat d’Oman.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.