The news is by your side.

Présidentelle US : D. Trump à la barre des républlicains

18
– Le compte est bon pour Donald Trump. Depuis jeudi dernier, le milliardaire blond, le seul à être encore en lice dans la campagne à l’investiture de son parti pour la course à la Maison-Blanche, a atteint la majorité de délégués requise.
Il l’a revendiqué lors d’une conférence de presse à Bismarck, dans le Dakota du Nord : « C’est un honneur », a-t-il dit, ajoutant qu’il « adore voir Hillary et Bernie se taper dessus », en référence aux deux candidats démocrates encore dans la course, malgré l’avance d’Hillary Clinton.
La barre des 1.237 délégués, majorité qu’il était de toute façon assuré d’atteindre le 7 juin, jour des primaires en Californie et dans le New Jersey, aura été atteinte par cette bête politique dont nul n’en soupçonnait le poids. L’investiture officielle aura lieu après le vote des délégués au mois de juillet. Les derniers rivaux de Donald Trump avaient jeté l’éponge à l’issue de la primaire de l’Indiana, après laquelle Donald Trump a été adoubé par un nombre croissant de responsables du parti, à l’exception notable du président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, qui conditionne son soutien à des concessions idéologiques du milliardaire populiste.
Coté démocrates, Bernie Sanders est loin d’avoir désarmé, lui qui a demandé un nouveau dépouillement dans le Kentucky, où Hillary Clinton l’avait emporté de justesse, résultat finalement confirmé jeudi par les autorités locales. Quant à Hillary Clinton, le sort de son investiture ne sera définitivement tranché que le 7 juin, lors des scrutins démocrates de Californie et de cinq autres Etats.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :