Présidentielle US : B. Obama sue pour H. Clinton

0 87
L’écart se ressert entre Hillary Clinton et Donald Trump. Les derniers sondages vont même jusqu’à donner Trump vainqueur dans plusieurs Etats clés. Forçant Barack Obama à faire campagne pour son ancienne secrétaire d’Etat. Une première : en l’espace de quatre jours, le président déserte la Maison Blanche pour la Caroline du Nord, l’Ohio et la Floride. Objectif : séduire la communauté afro-américaine. Car si en 2008, 90% de l’électorat noir avait voté pour Barack Obama, les Afro-Américains s’avèrent moins mobilisés pour celle qui souhaite succéder au président sortant. H. Clinton est à la traîne notamment en ce qui concerne le vote anticipé. Exemple : il y a quatre ans, en Floride, à une semaine du scrutin, 25 % des Afro-Américains avaient déjà mis leur bulletin dans l’urne. Cette année, leur participation n’est que de 15 %. Voilà pourquoi le 2 novembre, B. Obama a été l’invité du Tom Joyner Morning Show, une émission de radio matinale à l’audience largement afro-américaine.
Le locataire de la Maison Blanche ne fait donc pas seulement campagne pour H. Clinton. Il tente aussi de sauver son héritage politique que Donald Trump a d’ores et déjà promis de défaire en cas de victoire. Mes sondages se suivent et se ressemblent. Donald Trump et Hillary Clinton sont au coude à coude pour la présidentielle de mardi prochain. Chacun jette ses forces dans la campagne mais psychologiquement, l’avantage est aux républicains, depuis les révélations du FBI qui enquête donc sur le contenu de l’ordinateur de la collaboratrice d’Hillary Clinton.
L’humeur n’est plus à la plaisanterie dans les discours mais à l’urgence. Les démocrates tiennent jusqu’à six ou sept meetings par jour. Barack Obama multiplie les entretiens dans les médias pour mobiliser le vote de la communauté afro-américaine.
Il faut croire que les révélations du FBI ont provoqué un rebondissement que personne n’attendait. D. Trump sait que le vote anticipé lui est défavorable, mais il sent la Maison Blanche à portée de main, ce qui le rend plus combatif que jamais. Certains parlementaires républicains qui avaient pris leurs distances avec lui reviennent au bercail. Si Hillary Clinton est élue, des membres du Congrès promettent de faire de sa vie un enfer.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus