Présidentielle US : Une campagne de tirs croisés

0 94
Donald Trump compte capitaliser sur l’affaire des emails de la collaboratrice d’Hillary Clinton pour mieux se positionner. La candidate et son équipe ferraillent dur pour conserver des Etats clés dans le but de bloquer l’avancée de son rival. Entre temps, les sondages avancent une percée du milliardaire au détriment de l’ex-Première dame. Mais rien n’est encore joué. Ce qui pousse le candidat Trump et son colistier à revenir aux fondamentaux de leur campagne : la construction d’un mur à la frontière sud des Etats-Unis, l’annulation de la loi sur la couverture sociale, la dénonciation des traités commerciaux et la promesse d’un procès contre la candidate.
Donald Trump et Mike Pence sont conscients qu’ils ont besoin de tous les votes républicains. On fait mine d’oublier les désaccords au sein du parti et on tente de rassembler les élus. Mike Pence a lancé un appel à l’union lors du meeting de Pennsylvanie, organisé mardi : « Je veux m’adresser spécialement à mes camarades républicains. Il est temps de regagner la maison. Il est temps de se rassembler et d’élire Donald Trump président des Etats-Unis… »
Cet appel arrive peut-être un peu tard, après les insultes diverses distribuées au cours de la campagne. Et si le président de la chambre, Paul Ryan, a finalement mis son bulletin dans l’urne pour D. Trump, grâce au vote anticipé, il avouait mardi ne pas savoir que le candidat organisait un meeting chez lui, dans le Michigan. Quant à John Kasich, candidat malheureux aux primaires républicaines, il a inscrit le nom de John McCain sur son bulletin. Un bulletin nul donc, puisque McCain était candidat… en 2008.
Dans le camp Clinton, toutes les stars de la campagne sont sur le terrain. Le président Obama a plusieurs meetings à son agenda, en Caroline du Nord et en Floride. C’est d’ailleurs en Floride que se trouvait Hillary Clinton le 1er novembre. La candidate tire à boulets rouges sur son adversaire dans cet Etat sans doute le plus disputé de la carte électorale.
Jamais une présidentielle US n’a été aussi mal partie que celle qui oppose H. Clinton à D. Trump. Qui du milliardaire ou de la candidate mainstream remportera dans quelques jours le jack pot ? Tous les pronostics s’avèrent difficiles…

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus