The news is by your side.

Présides occupés : A quoi joue Madrid ?

Si le gouvernement Sanchez a réagi en mettant en place une stratégie pour «lutter contre l'asphyxie économique des deux villes autonomes par le Maroc»,Juan Vivas, président de Sebta, a laissé transparaître un document de guerre économique contre le Maroc.

0 401

La proposition sebtie sera examinée dans les jours à venir au Parlement local, en vue de son adoption, pour être ensuite transmise à l’exécutif central. L’initiative vise pour l’essentiel la suppression du régime spécial appliqué à Sebta et son intégration dans le système douanier de l’Union européenne et l’espace Schengen, croit savoir El Pueblo de Ceuta.
Une revendication déjà portée par J. Vivas en réaction à la décision du Maroc, le 7 octobre 2019, visant à mettre un terme aux activités du «commerce atypique» avec Sebta «sans prévenir les Espagnols, provoquant la disparition de centaines de postes de travail dans l’enclave et des milliers dans la province voisine de Tétouan»,rapporte la même source. Le plan du président compte sur l’appui des socialistes qui préviennent, eux, que les questions de financement et de politique étrangère, relèvent des compétences du gouvernement central, écrit pour sa part Ceuta Al Dia.
Pour rappel, le gouvernement Sanchez a envoyé, les 10 et 11 juin à Sebta et Melillia, les secrétaires d’État au ministère de la Politique territoriale et Fonction publique, Victor Francos, et Juan González-Barba chargé de l’Union européenne au ministère des Affaires étrangères, afin de proposer aux acteurs politiques d’intégrer les deux villes dans le régime de l’espace Schengen.
Une mesure sérieusement envisagée par Madrid, notamment après que l’Union européenne ait reconnu que les deux villes sont des frontières de l’UE. Une reconnaissance que le gouvernement souhaite traduire en fonds sonnants et trébuchants pour la création d’autres activités économiques dans les Présides occupés. L’objectif étant de les blinder contre toute dépendance vis-à-vis du Maroc.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.