The news is by your side.

Pression militaire maximale sur Idleb : Les sabotages de retour en Syrie :

0 239

Un acte de sabotage visant un gazoduc au sud de Damas a provoqué vendredi 17 septembre un black-out dans la capitale syrienne, a annoncé le ministre de l’Électricité, Ghassan al-Zamel.
Dans un entretien accordé à Sana, il a fait savoir qu’une «attaque terroriste» impliquant des engins explosifs avait visé le pipeline alimentant les centrales électriques de Tichrine et Deir Ali. Cette dernière assure plus de 50% des besoins énergétiques de la Syrie. D’après G. al-Zamel, les travaux de réparation ont été vite achevés sur le gazoduc endommagé, ce qui a permis le retour de l’électricité dans tous les gouvernorats du pays.
Cette attaque intervient au moment où l’Etat syrien semble plus décidé que jamais à reprendre le contrôle du bastion djihadiste d’Idleb où le conglomérat de diverses factions est supporté par la Turquie. Des raids aériens combinat les forces syriennes et russes se poursuivent dans la région qui représente le dernier bastion d’Al-Qaida. Pour rappel, les partenaires russes de Damas semblent de plus en plus excédés par l’attitude d’Ankara qui sème les embuches à chaque fois face aux avancées politico-militaires dans la région.
Par ailleurs, on signale aussi que les forces US ont transporté des dizaines des terroristes de Daech détenus dans les prisons de la milice kurde des «FDS» à Qamichli, vers le siège de la base de l’occupation à Chaddadi au sud de Hassaké, et ce, dans le cadre de ses politiques visant à entrainer les terroristes du réseau et de les utiliser à exécuter des actes terroristes qui servent leurs plans dans la région.
Des sources spéciales ont fait savoir à Sana que deux hélicoptères américains, chargés de transporter les soldats, avaient atterri dans la base de l’occupation américaine dans la ville de Chaddadi dans la banlieue sud de Hassaké, avec à bord 60 terroristes affiliés au réseau Daech transportés depuis la prison de Nafker à Qamichli, après avoir été vacciné avec du vaccin anti-Corona.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.