The news is by your side.

Prix de la fiction arabe

16

Tout pour la Palestine

Rabai al-Madhoun est devenu le premier romancier palestinien à remporter le Prix international de fiction arabe, surnommé le « Booker arabe », pour son roman « Destins: Concerto de l’Holocauste et de la Nakba ». Le roman est divisé en quatre parties, simulant des mouvements de concerto, qui se rejoignent à la fin pour « traiter de questions liées à la Nakba, à l’Holocauste (des juifs) et au droit au retour » des Palestiniens, précise la brochure du concours.
Le roman contient « des histoires de cinq villes palestiniennes », a dit l’écrivain, après avoir remporté le prix, en référence à des villes qui font aujourd’hui partie d’Israël. Madhoun, né en Palestine en 1945, a fui avec sa famille vers Gaza avant d’obtenir la nationalité britannique. L’histoire « m’a emmené dans ma ville natale, Ashkelon. J’ai erré dans Haïfa. J’ai crié depuis le mont Carmel: Oh, comment avons-nous perdu ce pays! », a-t-il ajouté.
Le romancier travaille actuellement à Londres pour le quotidien saoudien Asharq Al-Awsat. La récompense, dotée d’une somme de 50.000 dollars (44.150 euros), a été annoncée mardi soir à Abou Dhabi qui a parrainé l’événement, soutenu par la Fondation du prestigieux prix Booker à Londres. Le précédent roman de Madhoun, « The Lady from Tel Aviv », avait été sé

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :