The news is by your side.

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire : Décision gouvernementale controversée

0 544

La prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’à fin mai prochain fait jazzer au regard de la stabilité de la situation épidémiologique est très stable. Le conseil de gouvernement a décidé la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 mai 2022 à 18h, comme l’a annoncé Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, lors d’un point de presse à l’issue de ce conseil. Le Conseil a ainsi approuvé le projet de décret n° 2-21-955 portant prorogation de la durée d’effet de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national pour faire face à la prorogation du coronavirus.

Réagissant à cette nouvelle décision, le PPS a proposé, il y a deux mois, une loi dans le but de clarifier la procédure d’urgence sanitaire, considérant l’émission de communications uniquement comme «un mépris des enjeux de société». Depuis, l’état d’urgence a été renouvelé sans autre forme de procès. Rachid Hamouni, chef du groupe du Progrès et socialisme à la Chambre des représentants, a confirmé que «la décision de cette prolongation est étrange compte tenu de l’ouverture des frontières, des mosquées et des stades, avec de nombreuses autres mesures d’atténuation».

A signaler que le PSU, dont Nabila Mounib, secrétaire générale et députée privée d’accès au parlement à cause du pass sanitaire, avait aussi bataillé pour l’abandon de la démarche du gouvernement au regard de l’évolution de la situation épidémiologique. Pour N. Mounib, «l’état d’urgence n’a plus aucun sens, et il doit être retiré», soulignant que «de nombreux spécialistes estiment que le monde est entré dans la phase de coexistence avec l’épidémie».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.