Qui sont les généraux israéliens qui avaient biberonné Al Nosra en Syrie ? 

Une première. Des chefs de l’armée israélienne ont révélé avoir entrepris des contacts depuis 7 années avec des miliciens armés impliqués dans la guerre contre la Syrie. Canal 11 chaîne de télé israélienne rapporte que la mission a été confiée à deux généraux de l’armée d’occupation israélienne.

0
Qui sont les généraux israéliens qui avaient biberonné Al Nosra en Syrie ? 

« L’affaire que nous allons dévoiler ce soir pour la première fois est qu’il y a sept ans, au comble de la guerre syrienne interne, le général Tamir Hayman qui est aujourd’hui le chef des renseignements militaires et qui était alors le commandant du bataillon36 est allé à la rencontre des syriens de l’opposition syrienne », a indiqué la présentatrice du reportage israélien. Ce bataillon est chargé du front du Golan syrien occupé. Et la présentatrice israélienne de poursuivre : « Il n’était pas seul, il a été rejoint par le vice-chef d’état-major qui était alors Gadi Eisenkot ».

Des chefs militaires israéliens ont confié pour canal 11 que c’est G. Eisenkot qui a été le premier à suggérer la nécessité de soutenir l’opposition syrienne armée. C’est en suivant de près les batailles qui s’y déroulaient entre ces milices et l’armée syrienne, inscrivant sur un cahier ses remarques et ses pensées, qu’il aurait pris conscience alors qu’il fallait superviser les questions importantes en personne.

Le programme israélien diffuse les images d’une intervention de T. Hayman dans laquelle il affirme que «  la Syrie est la plus importante parmi tous les régimes parce qu’il y d’innombrables acteurs qui sont en conflit sur son territoire ».

La chaîne israélienne a révélé que les deux généraux avaient également supervisé certaines batailles entre les miliciens et l’armée syrienne gouvernementale dans le sud syrien. Ces révélations de chefs militaires israéliens confortent les informations qui avaient circulé depuis quelques années déjà sur l’implication directe de l’entité sioniste dans le conflit syrien. 

Durant les années de la guerre syrienne, plusieurs médias arabophones, ont évoqué ces contacts et révélé l’assistance apportée par l’institution militaire israélienne aux milices syriennes en action dans le sud syrien. Une assistance qui ne s’est nullement bornée aux seuls produits alimentaires et hospitaliers. Des observateurs locaux ayant fait état d’équipements militaires et logistiques acheminés via la frontière vers les provinces de Quneitra et de Deraa qui étaient alors occupées par les milices syriennes, dont le front al-Nosra branche d’al-Qaïda en Syrie.

Cette assistance israélienne n’a toutefois pas empêché l’armée syrienne d’en déloger les milices et de libérer ces régions de leur emprise en 2018.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus