Perspective MED
Actualité à la une

R. Ghannouchi s’éclipse: Pas de 3è mandat à la tête d’Ennahda

Rached Ghannouchi, figure de proue de l’islamisme tunisien, ne serait pas candidat à sa propre succession à l’occasion du 11ème congrès d’Ennahdha.

C’est ce qu’a déclaré le dirigeant au sein du parti Abdelhamid Jelassi, au micro de Mosaïque FM ce jeudi 7 mars 2019. C’est le règlement intérieur du parti qui l’exige : le président d’Ennahdha ne peut pas briguer au-delà de 2 mandats. D’ailleurs, cette modification a été apportée à l’occasion du 9ème congrès d’Ennahdha. Il s’agit, selon Jelassi, d’assurer l’alternance à la tête du parti.

La question qui se pose a trait, elle, à la relève qui se profile déjà problématique au regard des tensions internes sans précédent qui minent la formation islamiste. Des tensions qui demeurent néanmoins bien dissimulées. Elles ont été exposées à la lumière du jour notamment depuis les sorties médiatiques de Lotfi Zitoun, l’un des ténors du parti, qui a ouvertement critiqué l’utilisation de la religion à des fins politiques.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More