The news is by your side.

R. Mezzour a reçu une délégation de l’ASMEX : Les exportateurs cherchent un soutien public

0 139

Dans un contexte de relance économique post-Covid, l’export représente un levier de croissance stratégique pour le pays et les défis qui attendent les exportateurs marocains sont énormes. D’où la réunion avec R. Mezzour, quelques jours après la tenue de l’AGO de l’ASMEX, en vue de lui exposer la nouvelle feuille de route à l’horizon 2025 préparée par le Comité Stratégique de l’Association, dans le cadre d’une approche globale et engagée au service de l’export national.

La délégation de l’ASMEX a mis en lumière, à cette occasion, les recommandations formulées dans le cadre du débat autour du Projet de Loi de Finances 2022 et qui sont axées notamment autour de l’équité fiscale et du soutien des entreprises exportatrices pour le développement de l’offre exportable à forte valeur ajoutée et l’ouverture de nouveaux marchés, notamment dans le cadre de la ZLECAF.
Les propositions de l’Association ont été favorablement accueillies par R. Mezzour qui a exprimé sa disposition de travailler main dans la main avec les acteurs de l’export. Objectif recherché, booster l’export sur la base d’actions ciblées et de réunions régulières, tous les trimestres, avec des bilans d’étape sur les volets stratégique, technique et de financement.
« Pour réussir la relance de notre économie et contribuer à rétablir les équilibres de la balance commerciale de notre pays, nous devons agir en équipe avec le ministère et toutes les parties prenantes. Ensemble nous allons défendre les intérêts du Maroc, développer les capacités des entreprises à travers le développement de marques à l’international et enfin adopter une approche chirurgicale, marché par marché et produit par produit », note l’ASMEX.

A l’issue de cette réunion il a été convenu en commun accord avec le ministre de mettre en place des fonds dédiés au développement des exportations, un comité de pilotage des exportations dont l’architecture sera définie ultérieurement, de développer une plateforme nationale pour le e-commerce destiné à l’export et conclure un contrat-programme avec l’Association des exportateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.