Rabat rejette l’idée européenne d’accueillir les migrants des pays tiers

Le Maroc a rejeté une demande de l’Union européenne d’accueillir des migrants pays tiers qui ont atteint l’Europe via le royaume, a annoncé mardi le ministère de l’Intérieur. 

0
Rabat rejette l’idée européenne d’accueillir les migrants des pays tiers

Ce refus intervient après que la commissaire européenne aux migrations, Ylva Johansson, s’est rendue à Rabat courant décembre, pour discuter de la possibilité de renvoyer ces ressortissants au Maroc. «Le Maroc n’est pas dans la logique de la sous-traitance et insiste pour que chaque pays accepte sa responsabilité envers ses ressortissants», a déclaré à Reuters Khalid Zerouali, directeur de la migration et de la surveillance des frontières au ministère de l’Intérieur.

En raison de la fermeture des frontières liée à la pandémie du nouveau coronavirus, le nombre de migrants arrivant aux îles Canaries a considérablement augmenté. Cette année, 20 000 ont atteint l’archipel, soit dix fois plus que l’année précédente.

Selon K. Zerouali, «le renforcement des patrouilles marocaines le long de la côte nord et l’effet des fermetures des frontières ont poussé les réseaux de trafiquants à tourner leurs trajectoires vers les îles Canaries».

Pour mémoire, l’Union européenne a accordé au Maroc 343 millions d’euros depuis 2018 dans le cadre de l’aide à la lutte contre la migration informelle.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus