The news is by your side.

Raids sur Ma’rib et Hodeida : Dernier baroud pour Riyad ?

ANCFCC-Large-1100×280-1
0 208

Bombardiers et chasseurs de la coalition menée par Riyad ont mené 27 raids sur les districts de Sarwah et Madgel, al-Jidaan, et 7 raids sur le district d’Al-Jouba dans les côtés ouest et sud du gouvernorat de Ma’rib, au nord-est du Yémen, a rapporté la chaine de télévision libanaise d’information al-Mayadeen.
Ces raids sont intervenus pour soutenir au sol les combats qui font rage entre les forces de Sanaa d’une part, et les forces du président démissionnaire contesté Abed Rabbo Mansour Hadi, soutenues par les milices du parti Islah (Filiation des Frères Musulmans), dans les zones ouest et sud de la ville de Ma’rib, au nord-est du Yémen.
En outre, une source militaire yéménite sur la côte ouest a rapporté que 127 nouvelles violations des forces de la coalition ont été relevées sur les fronts de Hodeïda au cours des dernières 24 heures. Les forces saoudiennes et émiraties se sont retirées à l’improviste la semaine passée de plusieurs dizaines de positions de ce gouvernorat qui, stratégiquement, donne sur la mer Rouge.
En outre, les forces de la coalition ont aussi pilonné les zones contrôlées par l’armée et les comités d’Ansarullah au sud de Hodeïda à l’aide d’artillerie. Elles ont établi de nouvelles fortifications de combat à Hays et à Al-Jabaliya, au sud de Hodeïda.
En même temps, les bombardiers y ont lancé 11 raids alors qu’une noria d’avions de combat et d’avions espions survolaient la zone.
De violents affrontements ont lieu dans des quartiers des districts de Hays et d’Al-Khoukha, dans le sud de la province, entre l’armée et les comités populaires d’une part, et les multiples forces mercenaires de la coalition saoudienne.
Pour expliquer le retrait de ses forces, la coalition saoudienne a déclaré qu’il s’agit-la juste d’un «redéploiement et le stationnement des forces conjointes sur la côte ouest est une décision militaire de la direction des forces conjointes de la coalition pour aligner la stratégie militaire au Yémen ».
Ailleurs au Yémen, les avions de combat saoudiens ont également lancé plusieurs raids dans le district frontalier de Haradh dans le gouvernorat de Hajjah, au nord-ouest du Yémen. La coalition a également annoncé l’interception et la destruction de ses défenses aériennes de 3 drones piégés, lancés depuis le Yémen vers Khamis Mushait, en Arabie saoudite.
L’OMS tire la sonnette d’alarme
Aussi absurde que mortelle, la guerre du Yémen qui se poursuit alerte nombre d’ONG. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, lundi 15 novembre, que 75% des enfants yéménites souffrent de malnutrition chronique. Elle a ajouté dans un tweet que « 16,2 millions de Yéménites (sur un total de 30 millions de personnes) souffrent d’insécurité alimentaire ».
L’OMS a expliqué que « trois enfants yéménites sur quatre (soit 75%) souffrent de malnutrition chronique », rapporte l’agence turque Anadolu.
En octobre dernier, le Conseil de sécurité de l’ONU a exprimé, dans un communiqué, sa grave préoccupation face à la détérioration de la situation humanitaire au Yémen, notamment la faim et le risque croissant de famine généralisée.
La guerre lancée contre le Yémen par une coalition dirigée par l’Arabie saoudite a provoqué la pire crise humanitaire au monde, selon l’ONU. Entamant la septième année (mars 2015), cette guerre a coûté la vie à plus de 233 000 personnes, tandis que 80% de la population d’environ 30 millions de personnes dépend de l’aide pour survivre.

ANCFCC-Large-1100×280-1
ANCFCC-Large-1100×280-1
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.