Réchaffement climatique : Un Iceberg de 5.000 km risque de se détacher

0
Alerte en Antarctique ! De la barrière de Larsen qui se fissure depuis plusieurs années, un immense iceberg d’une superficie de plus de 5.000 km² est sur le point de se détacher définitivement de la banquise. Les scientifques de l’université de Swansea au Pays de Galles s’alarment quant au creusement de la barrière qui s’est brutalement accéléré en décembre. La fracture qui traverse la barrière de Larsen s’étend actuellement sur 80 kilomètres. Au mois de décembre, elle s’est considérablement creusée en quelques semaines. A présent, seul un ruban de 20 kilomètres retient l’immense étendue de glace en train de se détacher. Les scientifiques britanniques du « Projet Midas » annoncent officiellement que : « Larsen C est sur le point de perdre une surface de plus 5.000 km² après une nouvelle progression de la fracture. » Pr Adrian Luckman qui dirige le « Project Midas » craint une remontée immédiate du niveau des eaux et pourrait provoquer d’autres fracturations de la banquise. Plusieurs étendues de banquise se sont déjà fracturées sur la côte nord de l’Antarctique, dont celles de Larsen A et B, qui se sont respectivement désintégrées en janvier 1995 et en février 2002, rappelle-t-on.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus